Brussels Airlines prépare l’été et relance ses vols vacances

Comme la demande pour les voyages touristiques devrait augmenter à l’approche des mois d’été, Brussels Airlines souhaite offrir à ses clients des destinations de vacances attrayantes, en collaboration avec ses partenaires et tour-opérateurs. Avec cette large offre de vols de vacances, la compagnie aérienne veut offrir des perspectives à ses clients pour l’été à venir.

Outre 18 destinations intercontinentales en Afrique et en Amérique du Nord, Brussels Airlines prévoit d’exploiter 60 lignes court et moyen-courriers, en mettant l’accent sur les destinations phares de vacances tels que la Grèce, le Portugal et l’Espagne.

Aujourd’hui, Brussels Airlines propose des vols vers presque toutes ses destinations africaines, tout en offrant une capacité restreinte sur l’Europe, limitée à des vols d’apport pour le réseau africain. À partir du mois d’avril, Brussels Airlines rouvrira progressivement son réseau, en mettant l’accent sur les voyages de vacances.

Les premières destinations à rejoindre le réseau seront Alicante, Athènes, Barcelone, Bilbao, Bologne, Budapest, Catane, Cracovie, Faro, Gran Canaria, Héraklion, Kos, Lisbonne, Madrid, Malaga, Naples, Nice, Oslo, Porto, Prague, Rome, Stockholm, Tel Aviv, Tenerife, Valence, Vilnius et Varsovie.

À partir du mois de mai, s’ajouteront également Dubrovnik, Edimbourg, Ibiza, Milan Linate, Moscou, Palerme, Palma de Majorque, Rhodes, Split et Vienne. À partir de juin, Brussels Airlines augmentera le nombre de fréquences vers ces destinations et en ouvrira de nouvelles, notamment Bari, Birmingham, Corfou, Florence, Göteborg, Saint-Pétersbourg, Erevan et Zante sur le réseau moyen-courrier.

L’Afrique et L’Atlantique Nord

Washington DC, New York et Montréal devraient rouvrir à partir du 14 juin. Ce seront les premiers vols transatlantiques de Brussels Airlines depuis le 21 mars 2020.

Pour ce qui est du réseau africain, Brussels Airlines augmente progressivement ses fréquences vers toutes ses destinations africaines pour atteindre un pic dès le 14 juin, date à laquelle il est prévu de proposer quotidiennement les destinations ouest-africaines, à savoir Abidjan (Côte d’Ivoire), Accra (Ghana), Banjul (Gambie) et Dakar (Sénégal).

En Afrique centrale et orientale, Douala et Yaoundé (toutes deux au Cameroun), Kinshasa (République démocratique du Congo) et Entebbe (Ouganda) sont prévus d’être desservies quotidiennement. Luanda (Angola) rejoint à nouveau le réseau après plus d’un an. À partir du 14 juin, la capitale angolaise sera desservie trois fois par semaine. Par rapport à aujourd’hui, les fréquences hebdomadaires sur le réseau long-courrier vont tripler.

© Brussels Airlines

Nouvelle liaison Bruxelles – Francfort

Outre la réouverture d’une grande partie de son réseau, Brussels Airlines se réjouit d’ajouter Francfort comme nouvelle destination à son offre. Lufthansa opère actuellement les liaisons entre Brussels Airport et Francfort. À partir du mois d’août, Brussels Airlines assurera deux vols quotidiens entre les deux métropoles.

La connexion au hub de Lufthansa à Francfort offre de nombreuses possibilités de transfert vers l’ensemble du réseau de Lufthansa, tandis que les passagers partant de Francfort ont accès au réseau de Brussels Airlines – notamment vers les destinations africaines pour lesquelles la compagnie aérienne belge est reconnue.

Le premier vol de Brussels Airlines à destination de Francfort décollera le 2 août.

L’aperçu complet du réseau de Brussels Airlines est disponible ici.

Flexibilité pour les passagers

Le développement de l’offre du réseau dépend toujours fortement de la progression de la pandémie et des restrictions de voyage et le réseau peut dès lors encore évoluer avec de nouvelles destinations si des opportunités se présentent sur le marché. Pour permettre une planification flexible des voyages, Brussels Airlines continue d’offrir à tous ses passagers de nombreuses possibilités de changement de réservation.

Tous les tarifs de Brussels Airlines peuvent être modifiés sans frais de réservation et aussi souvent que souhaité jusqu’à fin mai 2021. Après cette date, une nouvelle réservation peut être effectuée gratuitement. Toutefois, des frais supplémentaires peuvent être occasionnés pour les changements de réservation si, par exemple, la classe de réservation initiale n’est plus disponible lors d’une nouvelle réservation à une autre date ou vers une autre destination.

Des vols CO2 neutres avec Compensaid

Le 12 février dernier, la compagnie aérienne belge a lancé une nouvelle plateforme de réservation, offrant à ses clients une offre de vols plus large, alignée sur celle du Lufthansa Group, ainsi que davantage d’options de changements de réservation en ligne et la possibilité de rendre les vols neutres en carbone avec Compensaid.

C’est la première fois que les clients de Brussels Airlines ont la possibilité de compenser les émissions de CO2 en parrainant le carburant durable (SAF – Sustainable Aviation Fuel), la première alternative viable aux combustibles fossiles.

L’objectif du SAF est de réutiliser le carbone provenant de la biomasse ou des gaz durables existants et de le recycler en carburant pour avions afin qu’il remplace le carburant fossile raffiné à partir du pétrole brut. Ce processus est une première étape vers la fermeture du cycle du CO2.

Sur brusselsairlines.com, les passagers peuvent trouver des informations sur les voyages en cette période de coronavirus, notamment les exigences en matière du port de masque, les réglementations de voyage spécifiques à chaque pays ou les modalités de changement de réservation.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

1 COMMENT

  1. Faites attention à vos bagages !

    En juillet dernier, j’ai du me déplacer vers la Suisse (Valais) pour mon travail. J’ai pris le vol SN qui arrive à Genève vers 10h30, un jeudi. Et surprise pour moi et d’autres passagers: une bonne dizaine de bagages étaient restés à Zaventem…
    Gros problème pour moi, car dans ma valise se trouvait un outil indispensable à mon déplacement professionnel. Donc inutile de poursuivre mon voyage vers Brig, je n’aurai rien su y faire. Et suite au covid, aucun autre vol ce jour là qui pouvait amaner les valises manquantes. Donc il fallait attendre le vol du lendemain.
    Pour la suite, en résumé c’est: tire ton plan!
    Personne de SN, juste une personne de l’aéroport de Genève qui donne un numéro de téléphone à Bruxelles, qui s’avère ensuite caduque!
    Ce monsieur m’apprend que si je pars vers mon logement (gratuit) en Valais, je ne recevrai mon bagage qu’en fin de journée le lendemain vendredi, pas avant 16h00. Donc catastrophe pour mon rdv professionnel… Donc il faut que je reste…

    Après m’être installé dans un bar afin de profiter de leur wifi (la Suisse ne fait pas partie de l’accord UE Roaming, donc l’internet mobile en suisse est très cher) j’ai trouvé le bon numéro.
    Une demoiselle me dit que dans le cas d’un bagage retardé, ils n’aident pas à trouver un hotel, que je dois faire cela moi même et que je peux ensuite adresser une demande de remboursement de frais.

    Bon, je me trouve un hôtel, je m’achète une brosse à dent et du dentifrice, je garde tous mes tickets.
    Le lendemain vendredi, ma valise arrive finalement. A nouveau, personne de SN, pas un mot d’excuses par après par mail.
    Je quitte l’aéroport de Genève avec 24h de retard, et je rentre ensuite par la route vers la Belgique, mais mon dimanche en famille est foutu.

    Ensuite je rentre chez moi, mais ayant perdu 24h, j’ai beaucoup à faire avant notre départ en vacances. Je décide de faire ma demande de remboursement après nos vacances (en voiture!)

    APrès mes vacances, j’envoie ma demande de remboursement, avec tous mes justificatifs, et je rajoute
    les 50€ de frais téléphoniques (Suisse = roaming payant…)

    Et alors là, SN refuse catégoriquement tout remboursement. Les raisons:
    _de 1, ma demande n’est pas parvenue endéans les 20 jours
    _de 2, dans leur CGV il est apparemment précisé qu’aucun dédomagement n’est possible pour des bagages retardés de moins de 24 ! Et comme ma valise m’a été livrée avec ‘seulement’ 23h50 de retard, c’est au revoir et circulez.

    J’ai protesté, demandé l’adresse mail du responsable du service, rien à faire, je n’ai plus jamais obtenu une réponse sensible.

    Bref, j’avais déjà essayé le TGV Paris Genève, avec succès, maintenant c’est certain: plus jamais l’avion pour des distances de moins de 800kms pour moi. Dans le TGV, je suis certain que ma valise reste toujours avec moi. Et si je l’oublie ou la perds, c’est de ma faute à moi uniquement.

    Merci Brussels Airlines pour votre sens très commercial !

LEAVE A REPLY