Brussels Airlines conclut un accord avec ses partenaires sociaux

Aujourd’hui, un accord a été conclu entre la direction de Brussels Airlines et ses partenaires sociaux, représentant plus de 4.000 employés des différents départements de la compagnie : pilotes, personnel de cabine, Maintenance & Engineering, opérations au sol et fonctions administratives.

Comme annoncé en mai dernier, Brussels Airlines doit prendre des mesures substantielles afin de créer un avenir à long terme pour la compagnie. Le transporteur doit réduire structurellement ses coûts à un niveau compétitif. Aujourd’hui, la direction et le conseil d’entreprise de Brussels Airlines sont parvenus à un accord qui permet de répondre aux besoins immédiats et futurs de la compagnie.

« Parvenir à un accord avec nos partenaires sociaux et assumer conjointement la responsabilité des changements structurels pour Brussels Airlines, est une étape clé vers une entreprise compétitive à long terme. Je tiens à remercier les représentants syndicaux d’avoir franchi cette étape cruciale avec nous. En mettant en œuvre notre plan de redressement, nous commençons à construire une compagnie aérienne financièrement saine qui deviendra d’abord plus petite et structurellement rentable avant de connaître à nouveau une croissance. Cela créera des perspectives pour ses employés, ses clients et ses partenaires ».

– Dieter Vranckx, PDG de Brussels Airlines –

L’accord préserve également 75% des emplois, répartis de manière égale entre les services. La priorité de la direction et des syndicats a été d’examiner toutes les options possibles pour éviter autant que possible les licenciements forcés. Grâce à des options alternatives, qui comprennent la retraite anticipée, le travail à temps partiel, le crédit-temps, le départ volontaire et le congé sans solde, le nombre de licenciements forcés peut être limité à un minimum.

Pour les employés qui quittent l’entreprise, Brussels Airlines propose un outplacement pendant 12 mois pour les aider dans leur transition de carrière, en coopération avec l’agence Travvant.

Si le plan de redressement est indispensable pour surmonter la crise et devenir structurellement compétitif, les discussions en cours pour assurer le financement de l’entreprise restent essentielles. Le transporteur national belge espère une issue positive des discussions en cours sur le soutien financier nécessaire pour surmonter les conséquences de cette crise sans précédent et pour restructurer l’entreprise.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY