Brussels Airlines boycotté en Israël ?

Selon La Libre de vendredi, Brussels Airlines ferait l’objet d’une campagne virulente de boycott en Israël, les messages accusant la compagnie belge d’antisémitisme et de discrimination s’enchaînant sur les réseaux sociaux. Motif ? Une… pâtisserie, distribuée quelque temps à bord des avions de la compagnie belge, fabriquée dans une entreprise israélienne opérant depuis la « Cisjordanie occupée ».

Le ministre israélien du Tourisme, Yariv Levin, membre du Likoud, en voudrait particulièrement au transporteur belge : « Une telle compagnie n’a pas sa place dans le ciel de l’Etat d’Israël et son nom doit être effacé du tableau des vols de l’aéroport », aurait-il même déclaré aux médias israéliens. Bigre !

Une « faute » du fournisseur…

Brussels Airlines s’est évidemment empressée de retirer de ses menus cette pâtisserie, du nom de Vanilla Halva, incriminant une « faute » du fournisseur, tout en récusant la nature politique de cette décision : « Nous volons depuis 13 ans vers Israël, notre seule destination au Moyen-Orient, et nous proposons plusieurs produits israéliens à bord de nos vols, que nous choisissons souverainement. Nous ne nous mêlons pas des discussions politiques ».

Une tempête dans un verre d’eau

En fait, cette polémique date de plus d’un mois et, selon notre correspondant en Israël, David Sprecher, « c’est une tempête dans un verre d’eau, et tout le monde l’a déjà oubliée », ajoutant qu’aucune annulation n’a été constatée.

Comme quoi certains, fussent-ils ministres, ont été oubliés le jour où Dieu a distribué l’Intelligence : Israël est décidément un pays « normal » …

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY