British Airways ne veut pas payer!

Vous avez sûrement suivi le désastreux week-end durant lequel la plupart des vols de British Airways sont restés au sol pour une panne informatique. Les passagers commencent à envoyer leur demande d’indemnisation suite aux retards … Surprise, la compagnie britannique n’est pas du tout prête à payer !!

Le week-end du 27 et 28 Mai restera dans les mémoires

Des centaines de vols de la compagnie aérienne British Airways ont été annulés. Pendant plusieurs heures, la compagnie britannique a dû se résoudre à fermer pendant plusieurs heures ses comptoirs d’enregistrement. La compagnie attribue ce chaos à une panne informatique qui viendrait d’une coupure électrique.

British Airways n’aurait pas recasé les passagers

La compagnie aérienne a incommodé des dizaines de milliers de voyageurs, mais elle n’aurait pas recasé les voyageurs sur d’autres compagnies aériennes comme c’est l’usage. Par ailleurs, elle aurait refusé de rembourser les billets émis. Pour de nombreux témoins, la compagnie s’est conduite comme une compagnie low-cost.

indexBritish Airways devrait refuser les compensations financières

La compagnie aérienne est encore sous le règlement européen et devrait appliquer la politique d’indemnisation commune à l’ensemble des pays européens. Ces compensations vont de 250 à 600 € selon la distance et le nombre d’heures de retard.

En fait, il existe des exceptions pour ceux qui ne le sauraient pas. Par exemple, il y a une formule qu’adorent les compagnies aériennes, ce sont les « circonstances extraordinaires ».

Les fameuses circonstances extraordinaires

Les compagnies se refusent à payer dans le cas de catastrophe naturelle, de trouble politique, de mauvaises conditions atmosphériques et curieusement de grèves. Cette dernière circonstance est surprenante car c’est en principe prévisible.

Mais est-il juste pour BA d’invoquer une circonstance extraordinaire

Selon les informations qui ont été diffusées, il semble que la compagnie britannique ne puisse prétendre à une circonstance extraordinaire. On peut affirmer qu’il y a pu avoir des négligences dans la résolution de la défaillance informatique. Nous ne savons même pas si la compagnie a un process fiable dans un cas pareil.

tribunalLa compagnie aérienne affirmerait qu’il y a eu une pénurie d’alimentation électrique. Aucune compagnie d’électricité sur la zone aéroportuaire ne signale une interruption.Enfin, un système informatique comme celui d’une grande compagnie aérienne doit bénéficier d’un système de secours, voire de redondance afin d’assurer la continuité des opérations.

Les tribunaux jugeront sûrement les demandes d’indemnisation

Il est fort probable que nombre de passagers vont réclamer une indemnisation et éventuellement se faire aider par une société spécialisée ou par leur propre avocat. Le chemin sera long car la compagnie aérienne freinera la procédure.

Finnair joue également la montre …

Nous avons eu une mésaventure sur un vol Finnair sur un long-courrier vers l’Asie. Le vol a été retardé plusieurs fois et au total 17 heures. Nous étions en classe affaire. Depuis le mois de Janvier, nous n’avons eu aucune proposition décente d’indemnisation. L’Europe a mis en place un règlement mais que chaque compagnie aérienne adapte à sa façon.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY