British Airways: Marks & Spencer pour les repas à bord

Quand il faut choisir le médiocre, certaines compagnies aériennes régulières sont au rendez-vous. Non seulement, on ne vous offre plus la boisson ou un sandwich sur un court-courrier mais on vous la vend. Si la formule est acceptée sur un vol low-cost, on a du mal à avaler la soupe sur un vol régulier.

Le traiteur serait Mark & Spencer

On ne va tout de même pas vous proposer Lenôtre, Potel & ChabotDalloyau, Butard Enescot ou Fauchon. On va sûrement vous proposer du Mark & Spencer. British suit la tendance de ses compagnies sœurs comme Iberia ou Aer Lingus.

imagesLa réservation de la nourriture en ligne est disponible…sur certaines low-cost

Plusieurs compagnies low-cost, notamment en Asie, vous proposent de réserver votre menu lors votre réservations. Cela permet d’augmenter le panier moyen d’un passager.

C’est comme la réservation du siège, Air France vient de l’adopter. C’est une bonne nouvelle pour les compagnies aériennes, mais sûrement pas pour les clients.

Pour le moment, les passagers business sont épargnés

En principe les passagers ne devraient pas subir une nouvelle charge pour avoir un sandwich à bord. Mais tout est possible. Un porte-parole de la compagnie anglaise indique sans aucune gène « Nous examinons constamment tous les éléments de l’expérience que nos clients reçoivent, y compris la restauration en vol, afin d’assurer que nous livrons ce qu’ils veulent ».

J’ai quelques doutes sur le fait que les passagers soient heureux de payer pour un plateau_repas_dans_un_avionmalheureux sandwich ou une barre chocolatée…même venant de chez Mark and Spencer.

British Airways expérimente un nouveau site Web

Si vous avez fait une réservation en classe économique pour l’année prochaine en utilisant le site existant, on vous indique que votre vol comprend « la nourriture et service de bar à bord gratuit ».

Pour ceux qui vont réserver après une certaine date (ou utilisé le nouveau site Web pour le faire), les nouvelles conditions seront applicables. Les passagers sauront que prendre une compagnie régulière ou une low-cost, c’est du pareil au même. A eux de choisir les meilleurs prix possibles. C’est triste.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY