Jusqu’à présent, la conséquence principale du Brexit a été de déprécier la livre sterling. Alors que son annonce avait surtout suscité des craintes concernant l’attractivité de la destination et les questions de visa, ces mêmes inquiétudes sur les relations entre Britanniques et Européens ont fait chuter la livre sterling. Résultat : la destination est devenue plus abordable.

Les touristes étrangers dépensent davantage

Selon l’Office national des statistiques, le nombre de visiteurs étrangers au Royaume-Uni a augmenté de 5% au mois d’août et de 8% au total depuis janvier, pour atteindre 27 millions de personnes. En tout, les touristes étrangers ont dépensé 10% de plus depuis janvier.

Car c’est en janvier dernier que la livre a atteint son plus bas depuis cinq ans à 1,20 dollar. Grâce à cette baisse, le pouvoir d’achat des touristes augmente, et ceux-ci ont décidé d’en profiter. Les visiteurs étrangers ont ainsi dépensé 2,8 milliards de livres (3,2 milliards d’euros) au mois d’août, soit une hausse de 3% par rapport à l’année passée. Depuis janvier, ils ont déboursé 26,4 milliards de livres (29,8 milliards d’euros), soit une hausse de 10%.

Insuffisant pour compenser l’inflation

La dépréciation de la livre sterling continue cependant d’impacter négativement l’économie britannique car elle augmente les coûts d’importation, et donc l’inflation.

La hausse des prix a ainsi atteint 3% en septembre, son plus haut taux depuis cinq ans.

Les ménages doivent désormais débourser plus de 400 livres supplémentaires par an pour se nourrir et se loger, selon le Centre for Economic Performance (CEP). La Banque d’Angleterre a été forcée de réagir en relevant ses taux d’intérêt pour la première fois en dix ans afin de reprendre le contrôle de la monnaie. Cette nouvelle mesure risque de mettre fin aux avantages du taux de change pour les touristes étrangers…

La chute de la livre sterling entraîne aussi une baisse du pouvoir d’achat des Britanniques, qui dépenseront par conséquent moins à l’étranger ! Une mauvaise nouvelle pour la France, destination phare pour ses voisins d’outre-Manche.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY