Brexit : Quel effet pour le tourisme en France?

Le Midi libre, un quotidien du sud de la France, s’est fendu d’un bel article au lendemain du vote britannique. Ce 25 juin, il était surtout question de dépréciation de la monnaie. Si elle se confirme, il y a fort à parier que les touristes anglais ne pourront pas prétendre au même pouvoir d’achat. Les dépenses à l’étranger s’en feront sentir.

Rappelons que l’hexagone est la seconde destination des compatriotes de Nigel Farage. La France est dans le top trois des pays plébicités, juste après l’Espagne. Quelques 6 millions d’anglais se sont rendus chez le Roi Félipé en 2014.

D’après Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du Voyage (rassemblement des AG françaises): « Les britanniques vont moins venir dans l’hexagone qui deviendra une destination plus chère. »

Le second volet de la problématique touristique concernerait le prix des billets d’avion. De nombreuses compagnies low cost en Europe sont britanniques. Vu le brexit et sauf compromis, dont seule l’Europe à la recette, elles ne bénéficieront plus des avantages liés au marché européen.

La presse française est unanime sur un point: « le brexit n’aura pas de conséquence à court termes ». Par contre, elle en aura en ce qui concerne les échanges étudiants Erasmus a annoncé le président du CPU (Conférence des présidents d’universités françaises).

Au moment d’écrire ces lignes, les gros 4X4 anglais constituaient toujours le gros des embouteillages de l’autoroute du soleil. L’Europe divorce à l’anglaise.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY