Brève interview de Régine Alderson, Sales Manager d’AIR BELGIUM

PagTour s’était étonné, lors d’une rencontre avec des TO belges, que la nouvelle compagnie n’avait pas encore contacté le monde du tourisme émetteur. Explication.

Les priorités

Régine nous précise que pour le moment, elle assure seule l’aspect commercial de la nouvelle compagnie, et que fort logiquement, elle a dû se fixer des priorités. La première fut le marché chinois, nettement plus porteur que le nôtre, aussi bien en termes de passagers que de fret. Mais il entre clairement dans ses projets de contacter le monde du tourisme belge. Régine a travaillé aussi bien pour Sabena que pour Brussels Airlines, et elle accorde une grande importance aux relations avec « le trade ».

Les avions ont déjà beaucoup volé !

Pour le moment, les avions ne sont pas remplis, c’est une évidence. Ce qu’il faut considérer, ce sont les perspectives. Durant de longues semaines, les deux premiers avions d’Air Belgium ne sont pas restés cloués au sol. L’un a volé vers l’Amérique du Sud pour le compte d’une compagnie néerlandaise, et l’autre vers Libreville pour le compte d’Air France, qui faisait face à quelques manques d’équipages.

Contact

C’est promis, Régine ne vous boude pas, mais si elle n’a pas encore eu le temps de vous contacter, vous les T-O et agences business, vous pouvez le faire, et elle vous répondra : regine.alderson@airbelgium.com

Aïe… c’est mauvais pour Liège !

Avant de conclure sur cet important sujet Air Belgium, il nous revient en dernière minute que le T-O chinois UTour se lasse d’attendre qu’une compagnie russe veuille sérieusement s’occuper de son trafic entre la Chine et l’aéroport de Liège, et qu’il aurait décidé de monter à bord d’Air Belgium ! Voilà du beurre dans les épinards pour la nouvelle compagnie belge ! Mais quel coup dur ce serait pour Liège, qui a tant investi dans le service en chinois pour les Chinois. Affaire à suivre, en tout cas.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY