Bora Bora veut interdire les navires de plus de 2.000 passagers

Alors que la croisière se développe fortement dans le Pacifique, y compris en Polynésie française, le maire de Bora Bora a annoncé son intention d’interdire l’accès aux gros paquebots dans le lagon de l’île.

Par « gros paquebots », Gaston Tong Sang entend les navires de plus de 2.000 passagers, excluant une grosse partie de la flotte, en dehors des petits navires d’expédition qui, s’ils sont moins grands, voient leur nombre s’accroître sensiblement, ce qui pourrait à l’avenir poser aussi problème.

La mesure que le maire de Bora  Bora veut mettre en œuvre ne concernerait donc pas le Paul Gauguin (photo) ou les petits cargos mixtes comme l’Aranui.

Pour l’heure, l’élu, qui dit redouter la « saturation » et « inéluctablement à terme l’asphyxie de l’écosystème », veut rapidement bannir les unités les plus importantes. « J’ai envoyé un courrier officiel au président et à la ministre du Tourisme, je pense que le Pays a compris l’intérêt que présente cette prise de position », a déclaré le maire de Bora Bora, dont les propos sont cités par Outremers 360°, qui rappelle que plusieurs escales de paquebots ont créé la polémique dernièrement en Polynésie, comme celle de l’Amsterdam d’Holland America Line dans l’atoll de Rangiroa au mois de décembre.

Concernant Bora Bora, la mesure d’interdiction pourrait entrer en vigueur en 2022.
[Source : Mer & Marine]

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY