Booking.com perd une bataille importante en Allemagne

C’est l’épilogue d’un litige de plusieurs années. Booking.com, le leader de la réservation d’hôtels sur Internet, souhaitait maintenir une clause obligeant les établissements voulant être référencés sur sa plate-forme à ne pas afficher de tarifs plus bas sur leur propre site web. Or mardi, les juges de la Cour fédérale allemande (BGH) ont estimé que cette pratique était « incompatible avec la loi sur les monopoles », indique L’Echo touristique.

La fédération allemande des hôteliers a salué une décision qui «apporte enfin une sécurité juridique aux acteurs du marché en Allemagne et permet une concurrence plus équitable».

Booking.com avait été débouté une première fois en 2015 par l’office allemand anti-cartel qui lui avait interdit de continuer à mettre en œuvre cette clause du meilleur prix sur Internet. Mais le jugement avait été invalidé en appel en 2019, conduisant le gendarme de la concurrence à se pourvoir devant la Cour suprême.

Devant les procédures engagées contre lui par plusieurs autorités de la concurrence européennes, Booking.com avait déjà dû revoir sa position il y a plusieurs années, en permettant aux établissements de proposer des tarifs plus avantageux à la réception ou par téléphone, mais pas sur leur propre site Internet.

(TI)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY