Booking.com bientôt sur Amadeus!

Amadeus va augmenter son contenu d’hébergements de plus de 30 % grâce à un nouveau partenariat avec Booking.com. Ce contrat est historique pour le GDS, qui intègre pour la première fois le contenu de hôtelier à la plate-forme Amadeus Travel Platform, utilisée par les agences de voyages.

Les distributeurs de voyages pourront désormais accéder au vaste contenu de la société : hôtels, motels et resorts ainsi que des maisons, appartements… Dans les mois à venir, ils pourront aussi accéder à ces logements via Amadeus Selling Platform Connect et, pour les réservations de voyages professionnels, à travers Amadeus Cytric Travel & Expense.

Chaque jour, plus de 1,5 million de nuitées sont réservées dans 228 pays et territoires du monde à travers la plate-forme Booking.com. [Source : L’Echo touristique]

Voici un an, c’était Sabre qui, le premier, signait ce contrat « historique » avec Booking.com, et il y a fort à parier que Travelport ne saurait demeurer en reste encore longtemps. De tels accords se situent dans la logique d’une intégration toujours plus poussée des GDS, dont on attend un contenu toujours plus riche.

Elle s’étend, cette fois, à des offres d’appartements et de maisons proposées par des propriétaires particuliers, un marché où l’on assiste, là aussi, à une intégration croissante à travers fusions et acquisitions, comme Abritel, absorbé par HomeAway et offrant désormais accès au contenu d’Airbnb… lequel veut par ailleurs s’attaquer au marché de Booking.

En 2018, la branche « Appartements » de Booking connaissait la plus forte croissance (+18% en 2018) du groupe, ayant généré 2,8 milliards de dollars (2,5 milliards d’euros) — dont plus d’un milliard de dollars (880 000 euros) de revenus sur le segment des locations saisonnières au seul troisième trimestre — soit approximativement 20% de ses revenus globaux. 

Près de 40% des clients de Booking.com ont réservé un appartement sur la plate-forme. Et Booking veut aller plus loin encore, vers la construction d’un hub de voyages, couvrant les différents segments : réservation de billets d’avion, de logements et d’activités.

De son côté, Amazon teste actuellement la réservation aérienne, et recrute par ailleurs depuis plusieurs mois toute une équipe de responsables techniques et commerciaux, dont la mission principale sera d’échanger en direct avec leurs homologues dans le voyage, et notamment chez les hôteliers. Dans le cas présent, la « philosophie » d’Amazon s’avère différente : toutes les offres seraient regroupées dans un « cloud » plutôt que sur un plate-forme spécialisée.

Quoi qu’il en soit, la consolidation des marchés du tourisme, tous secteurs confondus, si elle est loin d’être achevée, est bien une réalité.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY