Boeing à l’arrêt et Trump angoisse pour sa réélection…

Il y a à peine une semaine, Airbus a annoncé l’arrêt temporaire de sa production en Espagne et en France, désormais c’est son grand rival, Boeing, qui doit fermer ses usines en raison de l’impact du Covid-19. L’économie est de plus en plus à l’arrêt et cela ennuie fortement le président américain qui veut se faire réélire en fin d’année…

Une fermeture pour 14 jours

L’entreprise a décidé de fermer ses usines d’Everett et de Renton pendant 14 jours, où les 737, 747, 767, 777 et 787 sont assemblés, tous deux situés dans l’État de Washington, dans le nord-ouest des États-Unis. Le gouverneur de Washington a déclaré l’état d’urgence !

Protéger le bien-être des employés…

Boeing explique prendre cette décision pour assurer le bien-être de leurs employés, de leurs familles et de la communauté locale. Le groupe aéronautique va procéder à des nettoyages en profondeur et que des critères rigoureux seront établis pour le retour au travail.

Un impact limité

La société a expliqué qu’elle s’efforce de minimiser l’impact de la suspension sur sa capacité à livrer des avions, ainsi qu’à soutenir des programmes de défense et spatiaux.

Il s’est engagé à travailler en étroite collaboration avec ces clients dans les prochains jours afin d’élaborer des plans garantissant qu’ils reçoivent de l’aide pendant cette période. Cependant, ils garantissent qu’ils poursuivront les opérations critiques de maintenance, de réparation et de révision

Et le 737Max ?

Pendant cette pandémie, on n’évoque plus les retards concernant la certification du 737 Max.

D’ailleurs, Boeing a annoncé reprendre la fabrication du Boeing 737 Max en Mai, en espérant que la crise du coronavirus soit passée. On peut en douter.

Par ailleurs plus sociétés ont annulé leurs commandes comme Air Canada : -11, Air Lease : -9, JIA: -10, Oman Air: -10 … on compterait 10% d’annulations de commandes sur ce modèle. Mais le pire reste à venir car les compagnies aériennes vont devoir se refaire une santé !

De son côté, le président américain voudrait un retour au travail à Pâques

Donald Trump a déclaré : « Pâques est notre chronologie, quelle merveilleuse chronologie ce serait. ».

Alors que le Dr Anthony Fauci (directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses) se tenait derrière lui, Trump a déclaré que toute décision sur l’ouverture du pays serait basée sur des faits et des données solides.

New York manque d’appareils respiratoire

Alors que l’épidémie s’accélère, le gouverneur de New York, Andrew M. Cuomo, qui avait adopté un ton amical envers le président Trump, vient de réprimander le gouvernement fédéral, qui, selon lui, n’avait pas envoyé suffisamment d’appareils respiratoire à New York.

Résultat de recherche d'images pour "broadway"

New York aurait besoin de 30.000 et n’aurait que 400 respirateurs. Mardi 24 Mars, l’État de New York comptait 25.665 cas, avec au moins 157 décès. Rien qu’à New York, il y aurait eu environ 15.000 cas. La situation risque de s’aggraver !

Et dire que Trump comparait, il y a peu de temps que le coronavirus n’était qu’une simple grippe. En fait, dans sa soif de revoir l’économie se relancer rapidement, il joue sa réélection à la fin de l’année !



Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY