Bali: Une Journée du silence… assourdissante

Divinité balinaise ©Hervé Ducruet

Le Nouvel An balinais (Nyepi) a été fêté entre le 17 et 18 Mars dernier selon le calendrier Saka (d’origine hindouiste). Cette célébration est unique en son genre et vaut la peine d’être vécue au moins une fois dans sa vie.

Une journée de silence, très respectée, à Bali

Paysage de Bali ©Hervé Ducruet

Le jour du Nyepi, le silence est observé durant 24 h à partir de 6 heures du matin.

La journée est réservée à la méditation et les démons ne doivent pas être tentés par un retour auprès des humains, ce qui impose certaines restrictions : peu de lumière visible, pas de travail, pas de divertissement, pas de déplacement ; et, pour certains, le jeûne et le silence total.

Le jour du Nyepi, les lieux habituellement animés sont déserts, on n’entend ni la radio ni la télévision, et on observe peu de signes d’activité même dans les maisons.

Les seules personnes visibles hors des maisons sont la Police du Tourisme et les gardes traditionnels, qui patrouillent dans les rues pour veiller au respect des coutumes et à la sécurité. »

Temple de Tanah Lot ©Hervé Ducruet

Des rituels bruyants trois jours avant cette journée du silence

Les rituels commencent trois jours avant Nyepi. On peut voir des processions colorées connues sous le nom de pèlerinages « Melasti ».

Des pèlerins de divers temples de Bali transportent des souvenirs vers le bord de mer où des cérémonies de purification ont lieu. Chaque foyer balinais commence la soirée avec des bénédictions au temple et continue avec un rituel appelé le « pengrupukan » où chaque membre participe à « chasser » les forces malveillantes, connues sous le nom de « bhuta kala ».

On les chasse en frappant des casseroles ou d’autres objets. Au fur et à mesure que les défilés de rue s’ensuivent, des canons en bambou et des pétards font leur apparition. Puis arrive le jour de Nepuy (basé sur le calendrier Saka).

Une journée de silence pour la relaxation et la contemplation

Danseuses balinaises ©Hervé Ducruet

La journée commence à 6h du matin pour durer pendant 24h. Aucune lumière n’est allumée la nuit, c’est l’obscurité totale.

Aucun véhicule à moteur n’est autorisé dans les rues, sauf les ambulances, les patrouilles de police et les urgences. Les clients sont confinés à l’intérieur de leurs hôtels et peuvent profiter des installations sans problème. Un fait important est la fermeture de l’aéroport de Bali…

L’aéroport international a été fermé pour respecter la coutume

L’aéroport international Ngurah Rai a été fermé samedi matin, 17 Mars afin de respecter le jour du silence. Parmi les principales restrictions on y trouve aucun voyage. Le porte-parole du ministère indonésien des Transports, Bambang Ervan, a déclaré que les visiteurs pouvaient reprendre leur vol le dimanche après 6h.

On dit également qu’à Bali durant ces 24h, les smartphones restent fermés. En voilà une bonne idée ! Il faudrait instituer une journée du silence partout dans le monde. Cela nous ferait tellement de bien, non ?

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY