Baisse des prix dans les hôtels parisiens

Selon la dernière enquête de l’institut HRS, les hôteliers parisiens ont baissé sensiblement leurs tarifs au premier semestre suite à la chute des arrivées internationales dans la capitale. Par contre, l’institut constate un phénomène inverse en province.

L’étude de l’institut HRS (Global Hotel solutions)  démontre que le tarif moyen journalier a chuté de 4,8%, à 124 euros la nuit au 1er trimestre 2016. Au 2ème trimestre, les prix n’ont chuté que de 2,7% à 142 euros. Pour HRS, l’Euro 2016 de football n’explique pas ce rattrapage car entre le 10 juin et le 10 juillet, la chute du prix moyen a été de 4% comparé à la même période de 2015.

Pour HRS, cette baisse des tarifs a deux raisons : tout d’abord le climat sécuritaire qui pèse désormais dans la capitale française depuis les attentats et qui ont dissuadé les touristes de venir à Paris. Les grèves et les inondations ont sans doute peut-être aussi jouées n’exclue pas HRS. La seconde explication est la concurrence des hébergements « alternatifs » comme AirBnb qui a complètement modifié les habitudes des touristes.

Par contre, pour la province, les résultats sont plus contrastés… Sur le 1er premier trimestre HRS a enregistré une baisse du tarif moyen journalier à Lyon (-5,9% à 102 euros), à Marseille (-5,7% à 87euros) ou encore à Strasbourg (-3,2% à 91 euros). Par contre, contrairement à Paris, le deuxième trimestre a été nettement plus favorable, surtout pour les villes qui on accueilli des matche de l’Euro 2016. Lors de cette compétition, les prix ont augmenté de 62% par rapport au deuxième trimestre de 2015 à Marseille, à Lille de 28% et de 26% à Lyon. Un rattrapage qui a été constatée dans toutes les métropoles de province.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY