Azur noir pour Aigle Azur et Azur Air

Désormais, tout le monde a eu connaissance de la fin brutale d’Aigle Azur, la deuxième compagnie aérienne française. Par contre, ce que l’on sait moins, c’est un atterrissage brutal pour Azur Air …

Aigle Azur : un gâchis humain

Le tribunal de commerce d’Évry (à côté de Paris) a placé en liquidation Aigle Azur, qui desservait surtout l’Algérie, avec arrêt de toutes les activités le 27 Septembre à minuit. Tous les salariés de la compagnie française (800 en France, 350 en Algérie) seront licenciés dans les prochaines semaines.

Désistements ou absences d’offres concrètes

Le tribunal aura donc rejeté les deux offres de reprise qui restaient. Il y avait celle de Lionel Guérin (ex Air France) et celle de Gérard Houa, actionnaire à 19 % d’Aigle Azur.

Air France comme le groupe Dubreuil (French Bee, Air Caraïbes) s’étaient intéressés au dossier avant de se retirer.

Des créneaux libérés à Orly pourraient profiter à Air France

Les fameux 9.800 créneaux horaires d’Aigle Azur au départ d’Orly ne sont pas à vendre. Ils devraient être attribués par le Cohor (l’association pour la coordination des horaires) aux compagnies qui utilisent le plus l’aéroport en fonction de leur part de marché.

Le groupe Air France devrait donc être le grand gagnant de cette distribution. Une aubaine pour accélérer notamment le développement de la filiale low cost Transavia. A noter que ces créneaux pourront être utilisés sur n’importe quelle destination.

Au même moment, atterrissage brutal pour Azur Air

Avoir l’Azur dans sa marque ne semble pas porter bonheur. Vous ne le savez peut-être pas, mais cette compagnie aérienne existe bien. Elle est ukrainienne ! Un de ses avions qui effectuait un vol charter entre Nha Trang, au Vietnam, et l’aéroport de Barnaul, en Russie, avec 334 passagers et 10 membres d’équipage. Un atterrissage brutal a fait de nombreux blessés.

Une évacuation hasardeuse

Le Boeing 767-300 d’Azur Air a été évacué après l’incendie de l’un de ses trains d’atterrissage à son arrivée à l’aéroport de Barnaul, en Sibérie occidentale. Le feu a été rapidement éteint. Cependant, il semble que l’opération d’évacuation se soit déroulée dans le désordre. Plusieurs passagers auraient sauté de l’avion avant que la rampe de secours ne soient complètement gonflées.

Au total, 56 personnes ont eu besoin d’une assistance médicale et l’une d’entre elles a été transportée à un hôpital. Une enquête pénale sur une possible violation des règles de sécurité du trafic et sur l’exploitation du transport aérien a été ouverte par le service d’enquête sur les transports de la Sibérie occidentale.

Pour les curieux, un reportage d’une chaine de télévision russe : https://youtu.be/RkLizEMiafs

On aura intérêt à faire attention à la prochaine compagnie aérienne qui aura le mot Azur dans sa marque…. (Humour bien sûr)

Serge Fabre

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY