Avions : Vous préférez des punaises ou de l’urine ?

Ce n’est pas la première fois que nous mettons en garde nos lecteurs. Les avions vous proposent une large gamme de microbes et de saleté en tout genre. Nous vous donnerons quelques tuyaux mais sachez que même une compagnie prestigieuse comme Singapore Airlines peut réserver de mauvaises surprises …

La plupart des avions sont partiellement nettoyés

Les avions restent de moins en moins sur le sol pour des raisons économiques évidentes. Il est clair que le nettoyage est imparfait et dans toutes les classes. Des scientifiques ont effectué des prélèvements sur plusieurs appareils. Les résultats sont affligeants.

La tablette devant votre siège est un réservoir à microbes. Vous devez également vous méfier des appui-têtes, des accoudoirs ou des oreillers. On n’insistera pas sur les toilettes qui vous paraissent si propres, c’est un parfait lieu de contamination et en particulier la serrure.

tablettes dégueuesLes infections intestinales sont fréquentes dès lors que vous touchez une surface contaminée…Vous commencez à vous sentir mal ?

L’air diffuse les infections virales…

Quand une personne a une infection virale (99% des infections des voies respiratoires supérieures sont d’origine virale), ils génèrent « un nuage de virus » dans l’air autour d’eux par leurs toux ou leurs éternuements.

L’air dans un avion est filtré mais il circule dans toute la cabine et même si vous n’êtes pas assis à coté de gens malades vous partagez l’air avec au moins deux douzaines de personnes autour de vous…. Vous commencez à paniquer ?

Sur Singapore Airlines, les punaises sont gratuites

Vous ne vous attendiez pas à ce que nous évoquions le cas d’une passagère qui a subi des attaques de punaises sur son siège en classe affaire dans une des meilleures compagnies aériennes au monde. Cette affaire a eu lieu sur un vol qui faisait Brisbane Singapour le 26 Mai dernier… là c’est un cas concret !

toilettes d'avionLa compagnie aérienne n’a pas réagi dans un premier temps

Dans une interview d’un média local elle a indiqué qu’elle s’était réveillée après avoir ressenti une démangeaison soudaine sur ses jambes. Elle ajoutait « je portais un pantalon donc je n’ai vu les piqûres que lorsque je suis allée aux toilettes ». La passagère a pris des photos afin de faire une réclamation. Elle a attendu quelques semaines sans avoir aucune réponse.

La compagnie n’a réagi que sur sa page Facebook

Notre passagère a décidé de poster la photo des piqûres sur la page Facebook de Singapore Airlines. La compagnie s’est empressée de réagir avant que cette affaire s’ébruite. C’est mauvais pour l’image !

Les services de la compagnie lui ont envoyé un e-mail pour la prévenir qu’ils remboursaient les frais médicaux de base. Mais il semblerait qu’une autre passagère aurait subi des piqures de punaises sur un autre vol de sa filiale low-cost Scoot entre Singapour et Hong Kong.

Singapore Airlines veut rassurer ses passagers

« Nous avons été en contact avec la passagère au sujet de son expérience et nous avons pris ses commentaires au sérieux. Pendant le vol, notre équipage a fourni des lingettes antiseptiques et de la crème à la cliente.

Nous tenons à assurer à nos clients que nos appareils subissent un nettoyage régulier. Outre le nettoyage qui a lieu après chaque vol, il y a un programme régulier de nettoyage en profondeur, notamment pour le traitement des parasites sur tous nos avions. » Nous ne sommes pas vraiment rassurés !

sièges paxUn siège pas très sympathique sur British Airways

Une autre aventure est arrivée à un passager qui effectuait un vol entre Londres et l’Afrique du Sud à bord de British Airways. En arrivant devant son siège, il a remarqué qu’il était humide. Une hôtesse est revenue avec des lingettes pensant pouvoir nettoyer le siège qui sentait l’urine. L’avion étant complet, il a été forcé de mettre un sac en plastique sur le siège et le recouvrir avec une couverture.

Il aura payé plus de 1.000 € pour avoir droit à un siège pourri ! Ce n’est que lorsque le passager a utilisé Twitter que British Airways lui a offert 5.000 points de fidélité AVIOS en compensation. Le passager aurait ensuite (en insistant) obtenu un bon à valoir de près de 400 euros pour un prochain vol.

Moralité : il faut vraiment avoir des lingettes alcoolisées pour nettoyer son environnement quand on prend l’avion et il faut utiliser les réseaux sociaux pour obtenir une réponse de la compagnie aérienne !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY