Aviation et numérique : même combat!

L’aviation représente 4% des rejets annuels de CO² dans l’atmosphère. C’est exactement le même chiffre pour l’ensemble du numérique. Donc ces deux « pollueurs » font ensemble 8% des émissions de CO2. C’est beaucoup ; c’est grave. Mais il reste quand même 92% D’AUTRES POLLUEURS DANS LE MONDE, non ???

Est-il possible de nos jours de vivre sans communiquer ? Et de plus, pendant des années, on nous a demandé de remplacer nos factures papier par des factures numériques, pour sauver des forêts.

Et on l’a fait. Pourtant, les arbres, ils repoussent… Même constat avec la voiture électrique : on s’améliore dans un type de pollution, pour faire pire dans un autre.

Quelques chiffres pourtant, simplement parce qu’ils frappent l’imagination :

  • nous échangeons 225 milliards de mails chaque jour… En augmentation de 9% par an.
  • les vidéos en ligne génèrent 300 millions de CO² par an
  • le numérique consomme 16% de toute la production d’électricité mondiale.

(Source : The Shift Project et Agence française de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie.)

C’est assez effrayant. Mais ce qui serait encore plus effrayant, ce serait de ne plus communiquer. On peut aussi se demander quel est le pourcentage d’émissions nocives générées par tous les achats en ligne. Vous me direz que ces achats économisent l’énergie qu’on aurait dépensée pour aller au magasin ; c’est vrai. Mais entre les 8000 km pour venir de Chine et les 2,5 km pour aller faire ses courses, il y a de la marge.

Et enfin, je reviens à mon constat initial : qui est responsable des 92% pourcent dont on ne parle jamais ? J’ai bien une petite idée. Et cette année, avec l’Australie qui flambe, on va sans doute battre tous les records. Allons, faisons quand même un effort.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY