Avianca en faillite sous le chapitre 11

La compagnie aérienne colombienne était déjà dans un processus de réorganisation. Déjà très fragile, Avianca, n’a pas tenu le choc de la crise du coronavirus ! Comme South African Airways, elle ressuscitera peut être …

Protection … sous chapitre 11

Avianca Holdings, l’un des plus grands transporteurs d’Amérique latine, a donc déposé un dossier de mise en faillite (Chapter 11) après que des interdictions de voyager dans la région ont forcé la compagnie aérienne colombienne à immobiliser sa flotte de plus de 100 appareils.

Les actionnaires demandent la protection contre ses créanciers

Avianca, qui compte United Airlines Holdings Inc. et Kingsland Holdings comme actionnaires, a déposé une demande de protection contre ses créanciers dans un tribunal de New York. La compagnie aérienne colombienne aurait inscrit jusqu’à 10 milliards de dollars de passifs et le même montant d’actifs.

La société a déclaré qu’elle n’effectuerait pas le paiement des obligations à partir de lundi 11 Mai. La compagnie aérienne resterait en pourparlers avec des responsables gouvernementaux en Colombie et dans d’autres pays pour fournir un soutien financier.

Avianca est une des plus anciennes compagnies aériennes au monde

Le patron de la compagnie, Anko Van Der Werff, a déclaré dans un communiqué : « Avianca fait face à la crise la plus difficile de notre histoire de 100 ans alors que nous subissons les effets de la pandémie de Covid-19 »« Nous pensons qu’une réorganisation en vertu du chapitre 11 est la meilleure voie à suivre pour protéger les services essentiels de transport que nous fournissons à travers la Colombie et d’autres marchés d’Amérique latine. ».

Vol Avianca 671 — Wikipédia

Il faut ajouter qu’Avianca venait de sortir d’une année difficile au cours de laquelle elle a restructuré sa dette et s’est lancée dans un plan de redressement visant à rétablir la rentabilité en se concentrant sur les vols via son hub de Bogota.

Comme les autres compagnies dans le monde, les avions sont immobilisés

Le transporteur a immobilisé ses avions fin mars après que les gouvernements d’Amérique latine ont fermé leurs frontières pour freiner la propagation de la pandémie de Covid-19.

La faillite se fera largement sentir dans le reste de l’industrie du transport aérien en difficulté, les fournisseurs d’avions, de moteurs à réaction et de services de maintenance.

Les documents indiquent que plus de 30 millions de dollars seraient dus à IAE International Aero Engines AG et General Electric & CMF International. Plus de 28 millions de dollars d’obligations sont inscrits pour Rolls Royce Plc.

 



Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY