Avec le GTL, la transition énergétique est en marche sur la Seine

Après des essais concluants pour l’utilisation du Gas-to-Liquid sur ses 3 navires sur la Seine, le leader européen de la croisière fluviale, CroisiEurope, vient d’adopter ce nouveau carburant de synthèse.

À court terme, l’ensemble de la flotte en France en sera équipé. Plus propre que le gazole non routier et sans odeur, il permet de réduire significativement la consommation et d’améliorer en conséquence le bilan environnemental, en attendant l’arrivée de nouvelles technologies plus écologiques en devenir.

Issu du gaz naturel, le Gas-to-Liquid fait partie de la famille des carburants fossiles. Grâce à une meilleure combustion, le GTL émet bien moins de CO2, d’oxydes d’azote et de particules que le GNR (gazole non routier).

Dépourvu d’aromatiques et exempt de soufre, il ne produit par ailleurs ni fumées ni odeur. Il est miscible dans l’eau et totalement biodégradable. Il est surtout utilisable dès à présent, sans investissement supplémentaire, dans tout moteur diesel.

Réalisé en partenariat avec AS Energy, société d’avitaillement fluvial, ce projet est le fruit d’une étroite collaboration raisonnée. Consciente depuis longtemps que la nature est son premier allié, la compagnie fluviale est sensible au sujet de l’environnement et réfléchit à développer des projets à visée écologique.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY