Ayer's Rock ou Uluru en Australie ©Hervé Ducruet

Les aborigènes disent stop au tourisme de masse et au comportement de plus en plus irrespectueux des touristes. L’interdiction d’escalade du monolithe orange interviendra en octobre 2019.

300.000 personnes fréquentent chaque année le lieu sacré pour les aborigènes. Et ceux ci n’ont jamais apprécié l’ascension du rocher considérée comme une simple tolérance.

D’autant plus que, chaque année, on dénombre une dizaine de décès dus aux insolations (+50°C en été) ou aux chutes. Mais le comportement de plus en plus irrespectueux des touristes ont fait déborder la jarre.

Décision prise à l’unanimité

La propriété du rocher leur ayant été rétrocédée en 1985 par le gouvernement australien, c’est désormais le peuple Anangu, installé depuis toujours sur place, qui a milité pour l’interdiction d’accès au rocher.

Le Conseil d’Administration du parc national d’Uluru-Kata a reconnu leur demande comme fondée et a pris la décision à l’unanimité l’interdiction du rocher à l’escalade. Celle-ci entrera en vigueur dans deux ans, en octobre 2019.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY