Augmentation substantielle du prix du parking à l’aéroport de Charleroi

Nous sommes alertés par GTL-TAXI, le Groupement national des entreprises de voitures de Taxis et de Location avec chauffeur, qui communique l’information reprise in-extenso ci-dessous :

Vous déposez ou chargez des clients à l’aéroport de Charleroi plusieurs fois par jour ? Depuis le 1er décembre, cela coûte € 15 par passage via le parking !

Ce 1er décembre, BSCA (Aéroport de Charleroi) a augmenté de manière significative le prix du parking de l’aéroport pour les voitures entrant plusieurs fois dans le parking le même jour.

Auparavant, le chauffeur payait 2€ pour déposer ou prendre des passagers. Maintenant, à partir de la deuxième visite au parking, c’est … 15 € (barrière + caméra à reconnaissance de numéro de plaque d’immatriculation)

Ce tarif élevé touche particulièrement les taxis de la ville de Charleroi qui font de nombreux trajets entre la ville et l’aéroport. Ceux-ci assurent aussi les transports de passagers depuis les hôtels à proximité vers l’aéroport.

La mesure touche également les chauffeurs de taxi et de LVC (navettes aéroport) wallons, bruxellois et flamands qui déposent régulièrement des passagers à l’aéroport, plusieurs fois par jour.

On ne comprend pas la politique de BSCA, car à terme c’est le client qui paiera le supplément pour se rendre à l’aéroport. Aucun autre aéroport n’impose un tel coût pour un dépose-minute à l’aéroport.

Depuis hier, les chauffeurs de taxi déposent les passagers à une station-service à 1 km de l’aéroport, pour échapper aux 15€. Les passagers doivent parcourir le reste du trajet à pied avec leurs bagages… ce n’est pas une bonne publicité pour les taxis (ni pour l’aéroport).

Car dans les yeux du public ce sont les transporteurs qui font mauvaise figure

La mesure est imbuvable pour les transporteurs qui amènent les passagers à l’aéroport de Charleroi ou doivent venir les rechercher à leur retour de voyage. Pour ceux qui vivent de ce type de transport, la situation actuelle est déjà particulièrement dramatique suite à la pandémie (Covid19).

Leur taux d’activité est réduit depuis le mois de mars à 15%. Actuellement, ils sont à 5% du chiffre d’affaires normal pour cette période de l’année.

Nous voulions vous informer de la situation, avant de nous adresser à la presse. Pourriez-vous contacter les responsables de l’aéroport ? La mesure de l’aéroport a été prise sans aucune concertation préalable avec notre secteur.

Le GTL a écrit à Philippe Henry, Vice-Président du Gouvernement wallon et ministre de la mobilité pour lui demander d’intervenir auprès de BSCA.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY