Au temps de Galien, un médecin grec dans l’Empire romain

Exposition au Musée Royal de Mariemont

Coffret provenant d'une tombe de médecin © Rijksmuseum van Oudheden © Musée Royal Mariemont

Vingt ans après avoir consacré une exposition « au temps d’Hippocrate », médecin de la Grèce antique, le Musée Royal de Mariemont focalise son exposition estivale de l’année 2018 sur Galien, son époque et sa postérité.

Surnommé le « Prince de la médecine », Galien vécut au 2ème siècle après Jésus-Christ, natif de Pergame (129-216), ville turque aujourd’hui (Bergama, province d’Izmir).

©Musee_Royal_de_Mariemont

Pas moins de sept siècles séparent ces deux grands disciples d’Esculape dont cette exposition met en lumière, sur ces centaines d’années, les évolutions thérapeutiques et anatomiques mais aussi la grande constance de la pharmacopée et du fameux système des quatre humeurs.

Commissaire de cette exposition en tout point remarquable par la qualité et l’originalité des documents et pièces présentés (25 prêteurs) , notamment au niveau des papyrus, Annie Verbanck Piérard donne à voir à travers ces traces et témoignages l’ampleur considérable de l’héritage de Galien.

Quelque 20.000 pages des œuvres de Galien ont été sauvées, certains de ces manuscrits étant d’ailleurs toujours en cours de traduction en français ! Des sources qui nous révèlent, dans le domaine par exemple de l’ herboristerie, les fameuses recettes galéniques qui ont pu soulager, avec de judicieux mixtes de plantes, bien des douleurs jusqu’il y a peu !

Relief en pierre avec médecin soignant un soldat © Romisch Germanisches Museum © Musée Royal Mariemont Inv.Nr.79,400.82

Né dans l’Empire romain sous le règne de Commode (le fils de Marc-Aurèle), contemporain ensuite des empereurs Septime Sévère et Caracalla, Galien a été élevé et éduqué en langue grecque –la langue de la culture et de la science pratiquée par toute l’élite romaine- dans une famille aisée et au contact des meilleurs précepteurs de Pergame.

Formé dans d’autres villes (dont Alexandrie) à l’art de soigner, Galien se fit connaître rapidement à travers tout l’Empire par ses options thérapeutiques basées notamment sur la médecine préventive mais aussi par ses découvertes comme les liens ténus entre le cerveaux et les nerfs, la circulation artérielle, etc…

Enfin, sa pharmacopée, compilée dans de nombreux traités heureusement sauvés de la destruction, fit autorité pendant des siècles.

Relief représentant Asclépios et Hygie © Rijksmuseum van Oudheden Leiden

Notons enfin que cette exposition au Musée de Mariemont (entité de Morlanwelz dans le Hainaut) est une grande « première » puisque jamais en Europe, voire dans le monde, n’ a été consacrée un événement d’une telle ampleur à ce grand médecin que fut Galien.

A voir jusqu’au 2 décembre prochain

www.musee-mariemont.be

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY