Attentats au Sri Lanka, ce que nous savons jusqu’à présent

Le Sri Lanka a été secoué ce dimanche 21 avril par une série d’explosions meurtrières qui ont tué près de 300 personnes et en ont blessé des centaines d’autres. Il s’agit de l’une des attaques les plus meurtrières de l’histoire de l’île et qui touche plusieurs étrangers.

Des églises et des hôtels pris pour cibles

De puissantes explosions se sont succédé dans trois hôtels de la capitale, Colombo. Vers 8h45, heure locale, les restaurants des hôtels Shangri-La et Kingsbury ont été touchés. Cinq minutes plus tard, le Cinnamon Grand Hotel était également touché.

Trois églises ont également été visées par cette vague d’explosions: le sanctuaire historique Saint-Antoine de Colombo, l’église Saint-Sébastien de la ville de Negombo, au nord de la capitale.

Vers 9 h 05, l’église de Zion, dans la ville de Batticaloa, sur la côte est, a été également la cible d’extrémistes.

Des morts et des blessés durant ces attaques

Lundi matin, le nombre de morts est passé à 290, avec 500 blessés, a déclaré la police. On compterait 32 étrangers parmi les morts, dont des citoyens britanniques, néerlandais, portugais, chinois, indiens et américains.

Quels seraient les responsables de ces meurtres

Aucune responsabilité n’a été immédiatement revendiquée et le Premier ministre, Ranil Wickremesinghe (photo ci-contre), a refusé d’identifier les auteurs présumés dans un premier temps…

Au moins 24 personnes ont été arrêtées en lien avec les attaques, a indiqué la police, et les enquêteurs examineraient si les agresseurs avaient des liens à l’étranger.

Si les musulmans sont montrés du doigt aujourd’hui, il ne faut pas oublier que des affrontements ont eu lieu entre la communauté à majorité bouddhiste cinghalaise et des minorités musulmanes.

En mars dernier, le gouvernement a imposé un état d’urgence de 12 jours pour réprimer les émeutes anti-musulmanes. Les groupes chrétiens se sont également plaints du harcèlement accru des groupes bouddhistes extrémistes qui ont des liens avec des moines extrémistes birmans.

Faut-il annuler son voyage au Sri Lanka ?

Temple de la dent à Kandy © Hervé Ducruet

C’est la question que se posent de nombreux voyageurs. On peut comprendre ce type de questionnement.

Néanmoins, il faut savoir que l’armée et la police sont en état d’alerte maximum. Un couvre-feu a été imposé. Il peut y avoir des contrôles sur les routes.

Cependant, le pays peut accueillir les touristes aussi bien dans les zones balnéaires que sur les sites touristiques. Même pendant la guerre meurtrière contre les Tigres Tamouls, les touristes pouvaient circuler à l’exception du nord et nord-est du pays.

A notre avis, il n’y a pas de raison d’annuler le voyage. Nous déconseillerions un séjour à Colombo. Il faudra arriver plus tôt à l’aéroport car les contrôles sont plus importants. Les autorités évoquent une arrivée 4 heures avant un départ.


Les dernières mises à jour des sites consulaires…

Diplobel :

Dernière mise à jour

Le dimanche 21 avril, au moins huit explosions ont frappé Colombo, Negombo et  Batticaloa. Trois églises, ainsi que trois hôtels de luxe à Colombo (Shangri-La, Cinnanmon Grand, Kingsburry) ont été visés. Les attentats auraient causé plus de 400 blessés, et plus de cent morts. Un couvre-feu avec effet immédiat a été annoncé. La plus grande vigilance est de mise. Suivez la presse locale.  Si vous êtes actuellement au  Sri Lanka, prenez contact avec l’Ambassade à New Delhi au +9198110117931  ou newdelhi@diplobel.fed.be (link sends e-mail).

Quai D’Orsay :

Dernière minute

Date de publication : 21 avril 2019

Explosions

Plusieurs explosions se sont produites à Sri Lanka (Colombo, Negombo, Batticaloa) : des opérations de police sont en cours.

Un couvre-feu reconductible a été décrété pour l’ensemble du territoire national jusqu’à 6h du matin (le 22/04). Évitez tout déplacement non impératif et suivez les consignes des autorités locales.

Le trafic aéroportuaire est fortement perturbé. Il est recommandé d’arriver au moins 4h à l’avance et de se munir impérativement de son passeport et de son billet d’avion pour les présenter aux contrôles routiers.

En cas d’urgence, contactez l’ambassade de France au Sri Lanka : +94 11 26 39 442

Foreign Office :

Summary

Still current at: 22 April 2019

Updated: 21 April 2019

Latest update:

Summary and Terrorism section – Further updates following the bombings in Sri Lanka on 21 April 2019

On 21 April 2019 bombs were used to attack three churches and three hotels in Sri Lanka, in central Colombo; in the northern suburb of Colombo Kochchikade, and in Negombo roughly twenty miles north of Colombo; and in the east of the country in Batticaloa. There have been significant casualties. If you are in Sri Lanka and you are safe, we advise that you contact family and friends to let them know that you are safe.

If you are in Sri Lanka and have been directly affected by the attacks, please call the British High Commission in Colombo: +94 11 5390639, and select the emergency option from where you will be connected to one of our consular staff. If you’re in the UK and worried about British friends or family in Sri Lanka caught up in the incidents, please call the FCO switchboard number: 020 7008 1500 and follow the same steps.

Security has been stepped up across the island and there are reports of ongoing security operations. if you are in Sri Lanka, please follow the advice of local security authorities, hotel security staff or your tour company. The airport is operating, but with increased security checks. Some airlines are advising their passengers to arrive early for check-in, in light of increased security screening.

The Sri Lankan authorities have declared a nationwide curfew. You should limit movements until this has been lifted, following the instructions of the local authorities and your hotel/tour operator.

The Sri Lankan authorities have confirmed that, if you need to catch a flight from Colombo airport, you are able to travel to the airport provided you have both passport and ticket valid for travel that day. They have also confirmed that arrangements have been put in place for arriving passengers.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY