Arnaque à la location … à vous de préférer l’agence de voyages !

FranceBleu.fr raconte l’histoire d’une escroquerie à la location. Des touristes et la propriétaire d’un gîte près de Lunel victimes d’une arnaque sur Le Bon Coin

Tout était bien ficelé

Un numéro de téléphone à priori français, un RIB bancaire situé en France, un propriétaire sympa qui prend soin des vacanciers au téléphone, un contrat de location en bonne et due forme. Et pourtant, il s’agissait d’une arnaque.

Plusieurs familles ont versé des acomptes…

« Au moins six familles ont ainsi versé des arrhes pour louer un des gîtes du Mas de Cadoule situé à Saint-Just dans l’Hérault, jusqu’à 1.500 € d’acomptes pour certains. Ils avaient trouvé l’annonce sur le site du Bon Coin, appelé le propriétaire et signé un contrat. Mais ce propriétaire était en fait un escroc qui avait tout simplement volé toutes les photos et les descriptions des gîtes sur le site internet officiel du Mas. »

Le gîte en question n’utilise que son propre site de réservation

« Cécile Picq, propriétaire de ce gîte n’utilise en effet que son propre site pour louer ses chambres : http://www.masdecadoule.com . C’est le 15 juillet qu’elle comprend qu’il y a un problème, lorsqu’une cliente, intéressée par l’annonce du Bon Coin prend le soin de contacter directement le gîte, s’apercevant au passage que les deux numéros de téléphone n’étaient pas les mêmes. »

Une agence de voyages vous apporte plusieurs garanties

Une agence de voyages ne peut exercer qu’en ayant une licence. Elle a, par exemple, l’obligation d’avoir une garantie financière en cas de faillite. Vous retrouverez les informations juridiques : https://www.jurisexpert.net/cadre-juridique-applicable-aux-agents-voyage/

Au-delà de toute cette sécurité, vous avez une personne qui vous conseillera utilement aussi bien pour une location de vacances, un forfait avion + hôtel, une croisière, un billet d’avion. En cas de problème, le client peut régler son contentieux avec l’agence.

En règle générale, les problèmes se règlent à l’amiable. En cas de difficulté, le client peut faire appel au Médiateur du tourisme. Le consommateur a donc plusieurs garanties avant, pendant et après le séjour ou le voyage.

La période liée à la pandémie de la Covid19 a bousculé les habitudes

Les compagnies aériennes ont pris la décision (sans concertation) de proposer un bon à valoir au lieu d’un remboursement réel. Encore aujourd’hui, certaines compagnies aériennes retardent administrativement le remboursement. C’est honteux.

Par contre dans le cas d’un package (avion + hôte), les agences avaient obtenu une autorisation gouvernementale (en France) de rembourser par un bon à valoir (l’ordonnance n° 2020-315 du 25 mars 2020 vise des annulations dans le cadre de Circonstances exceptionnelles et inévitables, elle a été prise en application de la loi d’urgence adoptée pour faire face à la crise sanitaire).

(Mistertravel.news)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY