Après VLM, Air Antwerp
dépose les armes

Air Antwerp a mis fin à ses activités vendredi en fin de journée. La compagnie, qui exploitait une liaison entre Anvers et Londres, n’avait presque plus eu d’activité depuis mars 2020, hormis quelques vols à l’automne dernier, et les prévisions pour les voyages d’affaires, cœur de son activité, ne sont pas positives.

Fondée en 2019 par les Irlandais de CityJet et la néerlandaise KLM, devenue entre-temps l’unique actionnaire, la compagnie avait pris possession de son premier avion, un Fokker 50, espérant relancer en Belgique un réseau similaire à celui de VLM Airlines, déclarée en faillite en 2018.

La compagnie flamande avait pu obtenir, en 1993, un slot à l’aéroport de Londres City, en plein centre du quartier des affaires de Canary Wharf, ce qui constituait un avantage indéniable, et exploité le lien avec la Métropole durant dix ans, jusqu’à la reprise de la ligne par CityJet en 2003.

[Source : MSN]


Il n’y a donc plus de compagnie aérienne flamande en Belgique. Victime de la pandémie, certes, mais aussi des nouvelles habitudes de travail qui font désormais la part belle à la téléconférence, sans doute aussi de la concurrence d’Eurostar — et, peut-être même, de l’engouement récent pour le chemin de fer — Air Antwerp était d’abord un projet risqué, qui n’avait pas de raison de réussir là où ses prédécesseurs avaient échoué.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY