Il y a quelques jours, le site de réservation des hôtels Marriott a dû fermer le temps de remettre de l’ordre dans la liste des pays. Tout le monde sait que les Américains ne sont pas excellents en géographie et en histoire.

Marriott a dû fermer temporairement son site en Chine

La Chine a fait fermer le site internet en mandarin de Marriott. En effet, la chaîne hôtelière américaine avait comme option de « pays : le Tibet, Hong Kong, Macao et Taïwan lorsque les membres de son programme de fidélité devaient compléter le questionnaire.

Marriott a dû se fendre d’un tweet assez mielleux: « Marriott International respects the sovereignty and territorial integrity of China. We don’t support separatist groups that subvert the sovereignty and territorial integrity of China. We sincerely apologize for any actions that may have suggested otherwise ».

Des erreurs à ne pas commettre en Chine

La Chine affirme posséder une « souveraineté indiscutable » sur ces territoires et réagit systématiquement à toute tentative de les présenter comme des entités indépendantes.

Hong Kong et Macao ne posent plus de problèmes

Le gouvernement de Pékin ne se posent plus de question concernant Hong Kong et Macao qui font désormais partie intégrante du territoire depuis leur restitution. Ces deux régions bénéficient d’une (relative) large autonomie. Le problème du Tibet n’est vu que de l’extérieur.

Dans les faits, le Tibet est depuis de nombreuses années une « région autonome » chinoise. Par contre, le problème est plus épineux pour l’île de Taïwan qui est dirigée de facto de façon indépendante depuis 1949. La Chine la considère toujours comme faisant partie du territoire national et Taiwan n’est quasiment plus reconnue par la communauté internationale.

Delta Airlines prend également une claque

La compagnie aérienne américaine vient d’être sermonnée par l’Administration de l’aviation civile de Chine (CAAC) en fin de semaine dernière avoir comme choix de pays sur son site : le Tibet et Taiwan.

Un communiqué immédiat de la compagnie :  «Delta reconnaît la gravité de cette question et nous avons pris des mesures immédiates pour la résoudre. Ce fut une erreur commise par inadvertance sans intention politique».

Delta exploite actuellement un total de 38 vols hebdomadaires vers Shanghai Pudong et Beijing Capital. Elle ne dessert plus Taïwan depuis un certain temps. La compagnie « nationale » Eva Air bénéficie tout de même de droits d’atterrissage aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY