Après Avianca, une grande compagnie aérienne vacille

Les compagnies aériennes ne vont pas bien. La crise liée au coronavirus commence à changer le paysage aérien. En Amérique Latin, c’est l’hécatombe !

LATAM sous chapitre 11 … des faillites !

Le groupe LATAM Airlines a demandé la protection du chapitre 11 alors que la société cherche à se réorganiser à la suite de l’épidémie de Covid-19. Les compagnies affiliées au Chili, au Pérou, en Colombie et en Équateur sont toutes impliquées dans cette démarche.

LATAM recherche de l’aide auprès des pays concernés

LATAM a déclaré que le groupe était également en pourparlers avec les gouvernements du Chili, du Brésil, de la Colombie et du Pérou pour aider à trouver des financements supplémentaires, protéger les emplois dans la mesure du possible et minimiser les perturbations de ses opérations. Malheureusement, LATAM a déjà licencié 1.800 employés sur plus de 40.000 au total.

Le chapitre 11 donne quelques obligations …

Le processus de réorganisation financière du chapitre 11 est un cadre juridique dans lequel le LATAM et ses filiales auront la possibilité de redimensionner leurs opérations dans le nouvel environnement de demande.

Le chapitre 11 est une forme de faillite qui implique une réorganisation des affaires commerciales, des dettes et des actifs d’un débiteur et, pour cette raison, est connu sous le nom de «réorganisation». Les sociétés déposent généralement le chapitre 11 si elles ont besoin de temps pour restructurer leurs dettes.

Cette version de la faillite donne un nouveau départ au débiteur. Toutefois, les conditions sont soumises à l’accomplissement par le débiteur de ses obligations au titre du plan de réorganisation.

DELTA reste aux côtés de LATAM

L’année dernière, Delta Air Lines a payé 1,9 milliard de dollars américains pour une participation de 20% dans LATAM, devenant ainsi le deuxième actionnaire du groupe aérien. Ed Bastian, PDG de Delta, a déclaré : « Nous restons fermement attachés à notre partenariat avec LATAM ».

Les plans doivent encore être approuvés par le Département américain des transports, ainsi que par les autorités de réglementation du Chili, du Brésil et de quelques autres pays d’Amérique du Sud.

Pour rappel

LATAM est né en 2012 d’une fusion entre LAN du Chili et TAM au Brésil, donnant naissance à un grand transporteur aérien.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY