Appareils électroniques en soute: Et les risques d’incendie ?

La nouvelle interdiction des appareils en cabine pourrait-elle avoir l’effet contraire que celui désiré, en mettant en danger la vie des passagers?

En plus de s’inquiéter des répercussions possibles des mesures annoncées ou envisagées par plusieurs États sur les voyages d’affaires, la Business Travel Coalition a exprimé ses préoccupations quant aux risques d’éventuels incendies.
«

Peu d’experts de l’aviation suggèrent qu’il est prudent de charger une cale d’avion avec des centaines d’appareils électroniques contenant des piles au lithium, dont certaines pourraient être surchargées ou endommagées », a déclaré Kevin Mitchell, président de la Business Travel Coalition.De fait, plusieurs transporteurs (dont

Air Canada) interdisent de transporter les dispositifs électroniques contenant des piles au lithium dans les bagages enregistrés, en raison du risque d’incendie en vol. Si un nombre important de piles se retrouvent en soute, le risque d’incendie n’est-il pas augmenté? La question se pose. D’autant plus que si une pile prend feu dans la cabine d’avion, l’incendie devrait pouvoir y être maîtrisé plus facilement qu’en soute…Le 22 mars dernier, l’

OACI a relevé qu’un certain nombre d’États membres ont commencé à établir de nouvelles restrictions sur les articles électroniques qui peuvent être transportés à bord des vols de passagers originaires d’autres États. Du même souffle, l’Organisation a précisé que des préoccupations additionnelles en matière de sécurité aérienne ont été identifiées dans le cadre de ses travaux sur le transport de marchandises dangereuses, y compris les dispositifs électroniques contenant des piles au lithium dans les bagages enregistrés.

L’OACI a déclaré qu’elle continuerait d’examiner l’évolution de la sécurité aérienne avec ses États membres, dans les prochaines semaines.

logo_tourismeplus

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY