Annulations aériennes: l’UE met la pression

© Cour des comptes européenne

EU Travel Tech, association industrielle pour les services de technologie de voyages et l’ECTAA, Association européenne des agences de voyages et tour-opérateurs, se réjouissent à la décision de la Commission européenne. Cette dernière a en effet annoncé son intention de lancer une enquête avec le réseau de Coopération de protection des consommateurs (CPC) sur les pratiques d’annulation de vols durant la pandémie de Covid-19.

Comme la Commission l’a bien noté, les restrictions de voyage appliquées par les pays pendant la crise sanitaire due au coronavirus ont entraîné des annulations massives de vols, qui ont perturbé les projets de voyage de millions d’Européens. Dans ce contexte, un certain nombre de compagnies aériennes ont à plusieurs reprises manqué à leur obligation de rembourser les clients dans les délais (7 jours) ou ont imposé des bons en lieu et place des remboursements, soit directement, soit par l’intermédiaire de leurs agents de voyage.

L’enquête sur les compagnies aériennes non conformes est la bienvenue, mais l’EU Travel Tech et l’ECTAA demandent instamment à la Commission et au réseau CPC d’accélérer leurs enquêtes et de prendre des mesures d’exécution rigoureuses contre les compagnies aériennes qui ne respectent pas systématiquement leurs obligations de remboursement.

Pawel Niewiadomski, président de l’ECTAA: « Les autorités de contrôle doivent agir rapidement. Cette pratique est non seulement préjudiciable aux consommateurs européens, qui se voient refuser leur droit légal d’être remboursés pour leurs billets non honorés, mais elle a également un impact négatif sur toutes les entreprises par l’intermédiaire desquelles les billets sont vendus.»

En effet, les agents de voyage constatent que les compagnies aériennes refusent sans motif de traiter des milliards d’euros de remboursements en souffrance pour leurs clients, ce qui finit par mettre ces entreprises sous pression financière et sur leur réputation, car les voyageurs réclament leur remboursement par leur intermédiaire.

L’infraction des compagnies aériennes n’est pas passée inaperçue. La Cour des comptes européenne a annoncé un audit sur les droits des passagers aériens pendant la crise Covid19. L’objectif est d’évaluer l’efficacité avec laquelle la Commission a sauvegardé les droits des passagers et de déterminer si le cadre juridique actuel de l’UE en matière de droits des passagers est adéquat pour faire face à de telles crises.

Emmanuel Mounier, secrétaire général d’EU Travel Tech: « Nous sommes conscients que nous vivons une période sans précédent pour tout le monde et en particulier pour l’industrie du voyage. Toutefois, l’environnement difficile ne justifie pas que l’on néglige les droits des consommateurs et que l’on mette en œuvre des pratiques qui leur sont préjudiciables.»

(CD)



Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY