Amnéville-les-Thermes :
de la sidérurgie au tourisme

Le centre thermal et touristique d’Amnéville est le fruit d’une reconversion pour le moins inhabituelle : celle d’un ancien site sidérurgique. Résultat : une offre large qui prend place au cœur de la forêt lorraine sur 800 hectares. Pari fort réussi, comme on dit là-haut.

Des activités variées
Le centre insiste sur son offre « bien-être » avec les activités de remise en forme à Thermapolis ou la Villa Pompéi pour les soins plus esthétiques. On parle même d’orientations thérapeutiques, puisque l’agrément obtenu auprès du Ministère de la Santé permet le traitement des voies respiratoires et des rhumatismes.
Amnéville skiMais on trouve d’autres activités de loisirs qu’on n’aurait pas immédiatement associé à un spa : piste de ski indoor (la plus longue du monde), sentiers en sous-bois, un zoo de 2.000 animaux, un aquarium avec requins, un parc forestier avec parcours « aventure », … Côté divertissement, on trouve un multiplexe Gaumont pour le cinéma ainsi qu’une salle de spectacles de 12.200 places, sans compter les discothèques, pianos-bars, et un casino. Avis aux amateurs : le site accueille le musée de la moto et du vélo.

Pour les activités un peu plus sportives, le centre propose aussi un golf 18 trous, une piscine et une patinoire olympiques, et bien sûr les activités habituelles type bowling et billard.

Une grande capacité d’accueil

Les activités proposées existent évidemment ailleurs, mais il reste assez exceptionnel de les voir concentrées à ce point dans un même lieu. Cette grande quantité d’activités est le résultat d’un élargissement progressif. De la détente aux loisirs en passant par les soins, tout le monde y trouve à peu près son compte. Par conséquent, il faut être à la hauteur de ses ambitions, puisque le centre accueille jusqu’à présent plus de 5 millions de visiteurs par an.

Tout ça, ça creuse et ça fatigue. Sans compter la restauration rapide, on trouve plus d’une vingtaine de restaurants. Pour se reposer et prolonger son séjour, on ne trouve pas moins d’une douzaine d’hôtels, dont le Golden Tulip (4 étoiles). Et comme alternative, des chalets et une aire de camping-car.

Alors, quelle clientèle ?

Si la Lorraine abrite quelques villes intéressantes pour le tourisme comme Nancy, Metz et bien sûr Verdun, il est vrai qu’on ne pense pas immédiatement à cette région dès qu’il s’agit de loisirs. Le centre d’Amnéville nous incite à réviser notre jugement avec une offre aussi large. D’autant que d’un point de vue géographique, la ville se trouve à proximité des clientèles belges et allemandes. Une situation et une offre qui s’avèrent aussi très profitables pour attirer tous les clients « de passage » qui viendront y faire escale.

Si on dénote un cadre plutôt familial, on n’oubliera évidemment pas le potentiel pour le MICE. Les activités proposées et la structure du site s’y prêtent en effet parfaitement.

Promouvoir le tourisme

Le centre génère à lui seul près de 2.500 emplois directs, sans compter les saisonniers. Ce rôle l’a progressivement amené à devenir le pôle régional du tourisme. Une évolution qui a poussé la région à renouveler son image. Pour ce faire, Amnéville possède son propre office municipal du tourisme.

Par ailleurs, le fait d’être proches de plusieurs agglomérations permettra à la fois d’attirer les citadins en week-end et inversement de leur renvoyer des clients venus de contrées plus lointaines. Un renforcement mutuel qui permettra sans doute aussi indirectement de favoriser le tourisme dans la région.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY