Amadeus : sa principale source d’activité restera en difficulté jusqu’en 2025

Les banques s’attendent à ce qu’Amadeus ne se redresse pas avant 5 ans en raison de la baisse des voyages d’affaires. Des enquêtes menées aux États-Unis indiquent qu’entre 24 et 34% des voyages d’affaires pourraient être remplacés par les nouvelles technologies

Le nombre de réservations a baissé de plus de 80%

Dans l’activité de distribution, le nombre de réservations effectuées auprès d’agences de voyages a diminué de 82,1%, à 80,1 millions. Dans le secteur des solutions technologiques, le volume de passagers embarqués a diminué de 63,0%, à 553,2 millions au total.

Les analystes de Barclays voient de grosses difficultés pour le GDS

« Compte tenu de la base de coûts fixes de l’entreprise, nous affirmons qu’Amadeus est fortement exposé à l’attente de la reprise des voyages d’affaires », déplore l’équipe d’experts de Barclays. La pandémie a considérablement le nombre de réservations. De nombreux déplacements d’affaires ont été remplacés par des réunions virtuelles.

Pertes financières

Amadeus aurait enregistré une perte nette de 356 millions jusqu’en septembre 2020, contre un bénéfice de 886 millions, après avoir réduit ses revenus de près de 60% à 1,67 milliard. Le GDS espagnol cumulerait, à ce jour 356 millions de pertes.

Les analystes prévoient une baisse de l’action Amadeus

Barclays estime qu’Amadeus dévalorisera 30% en bourse en 2021. Ce jeudi 7 Janvier, sa baisse a atteint plus de 6% dans la même séance. Pourtant quand on regarde les performances boursières de ces dernières semaines, on ne voit pas de chute spectaculaire.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY