Airbus est contraint de fortement réduire ses effectifs

Airbus annonce des plans visant à adapter ses effectifs mondiaux et à redimensionner son activité dans l’aviation commerciale en réponse à la crise du Covid-19. Cette adaptation devrait se traduire par une réduction d’environ 15.000 postes au plus tard à l’été 2021.

Le processus d’information et de consultation avec les partenaires sociaux a débuté en vue de conclure des accords dont la mise en œuvre débutera à l’automne 2020.

Activité commerciale en chute libre

L’activité dans l’aviation commerciale a chuté de près de 40% au cours des derniers mois, alors que l’industrie dans son ensemble est confrontée à une crise sans précédent. Les cadences de production des avions commerciaux ont été adaptées en conséquence.

Airbus remercie les gouvernements pour leur soutien qui a permis à la société de limiter ces nécessaires mesures d’adaptation. Cependant, le trafic aérien ne devant pas renouer avec les niveaux pré-Covid d’ici à 2023, voire 2025, Airbus doit maintenant prendre des mesures supplémentaires qui reflètent les perspectives de l’industrie au sortir de la crise.

Suite à l’analyse approfondie de la demande des clients menée au cours de ces derniers mois, Airbus anticipe le besoin d’adapter ses effectifs mondiaux à la situation COVID-19 avec des réductions d’environ:

  • 5.000 postes en France

  • 5.100 postes en Allemagne

  • 900 postes en Espagne

  • 1.700 postes au Royaume-Uni

  • 1.300 postes sur les autres sites d’Airbus dans le reste du monde

Les détails de ce plan d’adaptation Covid-19 doivent être finalisés avec les partenaires sociaux. Bien que des mesures forcées ne puissent être exclues à ce stade, Airbus travaillera avec ses partenaires sociaux pour limiter l’impact de ce plan en s’appuyant sur toutes les mesures sociales disponibles, y compris les départs volontaires, les mesures de retraite anticipée, ainsi que le chômage partiel de longue durée pour les activités qui s’y prêtent. (TI)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY