Airbnb : une entrée en Bourse spectaculaire

Treize ans après sa création, Airbnb a été introduite au Nasdaq jeudi dernier. La plateforme de location de logements a relevé sa fourchette de prix à 56-60 dollars par action, une hausse qui doit la valoriser à 42 milliards de dollars. Pourtant l’entreprise a perdu de l’argent en 2019 et en perdra encore en 2020. Les hôteliers vont pâlir d’envie !

L’évaluation est supérieure aux prévisions

Les spécialistes prévoient qu’Airbnb sera valorisé à 47 milliards de dollars. Les investisseurs actuels d’Airbnb, ainsi que les dirigeants, conserveront le contrôle de la société grâce à des actions de classe B, qui donneront 20 droits de vote pour chaque titre détenu, contre une voix pour chaque action de classe A vendue lors de la mise sur le marché.

Parmi les investisseurs d’Airbnb disposant d’actions de classe B figurent la société de capital-risque Sequoia ainsi que Founders Fund et DST Global. L’action est cotée sur le Nasdaq sous le « ABNB ».

Airbnb, au-dessus des valeurs des grands du tourisme

La valorisation de l’entreprise américaine serait proche de celle du groupe Marriott (1ère chaîne hôtelière mondiale) et plus du double d’Expedia. On ne parle même plus des valeurs des compagnies aériennes comme celles d’American Airlines

En 2019 et 2020 : des pertes sont annoncées

Pour l’année complète en 2019, la société a déclaré une perte nette de 674 millions de dollars sur des revenus de 4,81 milliards de dollars. Jusqu’à présent en 2020, la société a enregistré une perte nette de près de 697 millions de dollars sur des revenus de 2,52 milliards de dollars. La baisse est due à l’impact de la pandémie de Covid , qui a freiné les voyages d’agrément et d’affaires plus tôt cette année.

La pandémie a coûté à l’industrie du voyage une perte de revenus estimée à 481 milliards de dollars depuis le début du mois de mars, selon un rapport du 3 décembre de la US Travel Association.

Largement implantée en France

Airbnb présente des offres dans le monde entier. Le site a permis de loger 825 millions de touristes. La France, première destination touristique mondiale, est devenue le deuxième marché d’Airbnb après les États-Unis.

« Les Français ne sont pas à une contradiction près, nous sommes les champions du monde pour critiquer les icones de la société de consommation américaine mais nous sommes l’un des premiers marchés au monde de McDonald’s, Coca Cola, Starbucks et donc Airbnb ».

Airbnb, la bête noire des hôteliers, vaut désormais des dizaines de milliards de dollars malgré la crise du tourisme.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY