Airbnb rentre dans les rangs à Milan

Dès l’année prochaine, Airbnb commencera à prélever la taxe de séjour auprès de ses hôtes, avant de la reverser directement dans les caisses de la commune. On estime les revenus générés à près de 3 M€. La Commune espère pouvoir étendre cette mesure à autant de portails intermédiaires que possible.

L’accord a pu être trouvé grâce à l’introduction au niveau national d’un décret de loi stipulant que les portails intermédiaires sont également soumis à la taxe de séjours du moment qu’ils encaissent une redevance pour la location.

En plus de simplifier la perception de la taxe, la nouvelle loi devrait permettre un meilleur contrôle du secteur à Milan. La ville doit faire face à un nombre de visiteurs en constante évolution. De plus, elle rétabli des conditions saines de concurrence avec le secteur de l’hôtellerie.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY