L’Office des transports du Canada (OTC) vient de rendre sa décision à l’issue de son enquête sur le retard des vols TS157 (de Bruxelles) et TS507 (de Rome) d’Air Transat, survenu le 31 juillet sur l’aire de trafic de l’Aéroport international Macdonald-Cartier d’Ottawa. Le transporteur se voit imposer une amende de 295 000 $.

Air Transat assure qu’elle prendra toutes les dispositions requises pour se conformer aux exigences de l’Office et réitère ses excuses à ses passagers. Entre autres, Air Transat modifiera ses termes et conditions de transport (tarifs) et s’assurera que son personnel soit formé adéquatement pour répondre à ses nouvelles obligations à l’endroit des passagers. Le transporteur souligne avoir déjà entrepris la mise en œuvre de mesures correctrices et s’engage à poursuivre celles-ci dans un processus d’amélioration continue.

« Air Transat accueille favorablement la clarification des obligations des transporteurs et l’invitation de l’OTC à une meilleure collaboration de tous les acteurs afin d’éviter qu’une telle situation ne se reproduise. »

« Nous réitérons nos sincères excuses à nos passagers qui ont vécu une situation difficile », déclare Jean-François Lemay, président-directeur général d’Air Transat. « Air Transat accueille favorablement la clarification des obligations des transporteurs et l’invitation de l’OTC à une meilleure collaboration de tous les acteurs afin d’éviter qu’une telle situation ne se reproduise », précise-t-il.

La société rappelle qu’elle a déjà pris la décision d’offrir 500 $ à chacun des passagers de ses quatre vols concernés par les événements en question, survenus à la suite d’un déroutement lié à des conditions météo sévères dans la région de Montréal. L’indemnisation tiendra compte des sommes déjà versées aux passagers, conclut-elle.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY