Pour faire face à l’arrivée massive des compagnies low-cost long-courrier à Amsterdam et Paris dés cet été, Air France-KLM réfléchit à en créer une. En voila une idée qu’elle est bonne…

A peine 2 mois après le lancement de Joon, une compagnie hybride pensée pour les « millenials » afin de contrer la concurrence, la direction d’Air France envisage sérieusement de proposer la création d’une filiale low-cost long-courrier (qui enterrera définitivement la compagnie pour bobo-branchouille dont les premiers vols débuteront dès le 25 mars prochain).

« cinq nouvelles compagnies low-costs à Paris et à Amsterdam dès l’été 2018… »

Dans un communiqué, Air France indique que « Face à l’évolution rapide du modèle low-cost long-courrier et notamment la future implantation de cinq nouvelles compagnies low-costs à Paris et à Amsterdam dès l’été 2018 (…) Air France-KLM doit étudier avec le plus grand sérieux cette nouvelle forme de concurrence afin de réagir. »

Le sujet sera d’ailleurs à l’ordre du jour du Comité Central d’Entreprise (CCE) de ce mardi. « L’environnement concurrentiel sur le long-courrier évolue rapidement et appelle à la vigilance avec l’émergence du modèle low-cost long-courrier (Norwegian en particulier) et les réponses rapides de l’industrie Level/IAG, Eurowings/Lufthansa). Nous devons observer et prendre position sur le low-cost long-courrier. Tout en conduisant le travail engagé pour définir la stratégie à moyen terme du groupe d’ici juin 2018, il est indispensable d’être réactif face au rythme accéléré de ces évolutions et de pouvoir agir », explique la direction dans sa présentation et dont La Tribune a eu connaissance.

La direction s’interroge sur la manière de rendre ces lignes low cost rapidement opérationnelles. Acheter une compagnie, créer une filiale, opérer ces vols long-courrier par Transavia, passer par KLM… toutes les options sont à l’étude. Mais pour la mettre en place, il va devoir tailler encore un peu plus dans la masse salariale, et il n’est pas certain que les syndicats voient ça d’un bon œil. Mais Air France a-t-elle le choix ? Dans le même communiqué, la compagnie tempère en expliquant qu’aucune décision a été prise… On est rassuré…

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY