Air France : On évoque peu les passagers pénalisés

Une partie du personnel d’Air France ne doit pas se rendre compte que les grèves fragilisent un peu plus leur entreprise. Au delà des aspects économiques, l’image de la compagnie auprès des clients est détestable. Cette fois ce ne sont pas les pilotes, mais les hôtesses et stewards.

Un mouvement de grève au pire moment et pour une mauvaise raison

Pour éviter une grève en plein chassé-croisé estival, la direction avait proposé, le 1er juillet, de reconduire jusqu’en mars 2018 l’accord existant. Les syndicat ont refusé et réclament que l’accord soit pour 3 à 5 ans. Ils craignent que d’ici Mars 2018, l’entreprise n’utilise le moindre problème économique pour renégocier cet accord. On s’aperçoit que les syndicats ne veulent pas voir la réalité du marché qui devient de plus en plus concurrentiel.

IMG_2293Air France se contente de son coté de minimiser cette grève

Certains cadres d’Air France se comportent comme de mauvais fonctionnaires. On informe les médias que la grève va durer 7 jours mais 80 % des vols seront assurés. Mais ce chiffres ne veulent rien dire car personne ne peut vérifier réellement que ce sont seulement 70 % de vols moyen-courriers au départ de CDG qui fonctionneront. Les passagers n’auront qu’à se débrouiller…

Transavia et d’autres filiales du groupe sont également touchées

Le personnel aurait pu trouver un moyen d’éviter une grève dans la période la plus importante de l’année. C’est durant cette période que les familles partent en vacances. Ce qui n’est pas dit clairement, c’est que ce n’est pas seulement le personnel d’Air France qui s’amuse. D’autres filiales comme Transavia annule des vols.

Une communication vers le clients qui reste déplorable

Une collègue, directrice d’un TO français, a eu la mauvaise surprise de voir que son vol sur Munich était annulé le mercredi. Mais le plus grave, c’est l’information qui est apportée : « le vol est reporté à une date indéterminée » (photo). En découvrant l’information, on reste déconcerté. Comment est-ce possible qu’une compagnie internationale puisse ne pas être préparée à ce point.

Faire grève en plein été est une aberration qui fait courir un risque supplémentaire au redressement d’Air France. Pour les passagers qui auront été pénalisés, personne n’en parle et c’est le plus grave !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY