Air France: des raisons d’y croire encore?

La compagnie française avait raté le coche en ne croyant pas à la révolution des vols low-cost court-courriers. Ce fut une erreur stratégique majeure. Même en lançant avec retard Transavia, la compagnie aérienne sait qu’il sera difficile de faire aussi bien que Ryanair ou EasyJet en Europe. Alors avec une nouvelle compagnie ?

Air France devrait suspendre le développement de Transavia

Malgré les bonnes performances de Transavia, Air France va « suspendre » son développement en Europe. En 2014, la compagnie comptait investir un milliard d’euros au cours des 5 prochaines années pour financer le développement de sa low-cost.

Lancement d’une compagnie low-cost long-courrier

La low-cost hybride long-courrier devrait avoir une nouvelle marque qui sera dévoilée dans les prochaines semaines. Il s’agit pour Air France de lancer des lignes là où la compagnie française n’est pas rentable ou absente. Selon les dernières informations, il y aurait une classe affaire et une classe économique seulement. Les appareils utilisés seront principalement des A350, lorsque ceux-ci seront livrés.

La décision finale va revenir aux syndicats

Air France utiliserait des pilotes d’Air France « volontaires ». Le nouveau président de la compagnie, Jean-Marc Janaillac, va devoir faire preuve de conviction et de patience. Il n’est pas certain que le SNPL (syndicat des pilotes) accepte les mêmes conditions que certaines compagnies low-cost. Le nouveau président a fait un pas vers le syndicat en débarquant Frédéric Gagey. Un signe fort pour rompre avec les méthodes d’Alexandre de Juniac.

Le groupe Air France-KLM espère transporter 100 millions de passagers d’ici à 2020, contre 91 millions aujourd’hui. La tâche va être rude.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY