Air Canada annonce son programme hivernal 2017/2018

Air Canada vient d’officialiser son programme de vols pour la saison hiver 2017/2018 qui s’étend du 29 octobre 2017 au 24 mars 2018.  

  • 2 vols quotidiens non-stop au départ de Paris

Au départ de Paris-Roissy, Air Canada propose à l’année 2 vols quotidiens sans escale, l’un à destination de Montréal-Trudeau, l’autre de Toronto-Pearson.

La liaison quotidienne sans escale AC871 Paris-Montréal quitte Roissy-CDG à 13h05 pour se poser à Montréal à 14h40. Le vol sans escale Paris-Toronto AC881 décolle de Roissy-CDG à 11h30 pour se poser à Toronto à 13h55.

Les horaires de ces deux liaisons opérées à l’année sont étudiés pour permettre aux passagers d’Air Canada basés en France de bénéficier de correspondances idéales à Montréal et à Toronto vers le vaste réseau de la compagnie canadienne sur l’ensemble du continent américain.

  • 1 vol quotidien Lyon – Montréal sans escale à l’année

Depuis juin 2016, Air Canada propose une liaison non-stop Lyon-Montréal A/R, opérée toute l’année. Air Canada est ainsi la seule compagnie à proposer un service sans escale à l’année entre Lyon et l’Amérique du Nord.

Tout au long de la saison hiver 2017/2018, Lyon sera reliée à Montréal jusqu’à 4 fois par semaine : les mardis, jeudis, samedis et dimanches à l’aller et les lundis, mercredis, vendredis et samedis au retour. Depuis le 15 mars dernier, les vols Lyon-Montréal sont assurés sur A330-300 tri-classe, avec 27 sièges en Classe Affaires Internationale, 21 en Classe Economique Privilège et 244 en Classe Economique ; soit une capacité renforcée de 292 sièges comparée à la capacité précédente sur B767-300.

Retour du B787-900 sur Paris-Toronto pour l’hiver et cabines internationales 

Air Canada positionnera à nouveau un B787-900 Dreamliner sur la liaison Paris-Toronto aller/retour à la saison hivernale 2017/18. La compagnie canadienne poursuit ainsi son offre à ses passagers voyageant sur cet axe tout le confort d’un appareil de nouvelle génération.

D’une capacité totale de 298 sièges, le B787 Dreamliner d’Air Canada est configuré en trois classes de service : 30 sièges-lits en Classe Affaires Internationale, 21 sièges en Classe Economique Privilège et 247 sièges dans la cabine principale.

La liaison quotidienne Paris-Montréal, quant à elle, est proposée sur gros porteur B777-300ER de 450 sièges en configuration tri-classe, avec 28 sièges-lits en Classe Affaires Internationale, 24 sièges en Classe Economique Privilège et 398 sièges dans la cabine principale.

Correspondances facilitées à Montréal et Toronto vers les USA

Les horaires des vols entre la France et Montréal / Toronto ont été pensés pour optimiser les correspondances vers les très nombreuses destinations d’Air Canada aux USA. Les passagers voyageant entre la France et les USA via Montréal ou Toronto voient de plus leurs formalités grandement facilitées et gagnent un temps précieux lors de leur arrivée à destination.

Les bagages sont enregistrés et étiquetés de bout en bout, ce qui permet de simplifier leur traitement aux aéroports de Toronto-Pearson et Montréal-Trudeau pour les passagers dont la destination finale se situe aux États-Unis.

De plus, les passagers arrivant à Montréal ou Toronto en provenance d’un vol transatlantique international peuvent se rendre directement en zone de transit dédiée aux correspondances pour les USA afin d’y compléter les formalités de douane et d’immigration US. Une fois à leur destination finale, les voyageurs peuvent ainsi récupérer leurs bagages et sortir rapidement de l’aéroport, évitant les files d’arrivées interminables.

A noter : depuis avril 2016, les passagers d’Air Canada en correspondance à l’aéroport de Toronto à destination d’une autre ville canadienne bénéficient également de procédures simplifiées en matière de gestion des bagages. Ces nouvelles procédures sont disponibles en cas de correspondance à Toronto-Pearson sur les vols opérés par Air Canada, Air Canada Rouge et Air Canada Express sur l’ensemble du réseau domestique de la compagnie canadienne.

Le nouveau système évite aux voyageurs d’avoir à récupérer leurs bagages après le passage aux douanes canadiennes. Les passagers peuvent donc se rendre en porte d’embarquement plus rapidement pour embarquer sur leur vol en correspondance.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY