Air Belgium: une interview en coulisses

PagTour a été reçu dans les locaux d’Air Belgium pour une interview sympathique et à bâtons rompus avec Philippe Wilmart et Anne-Catherine Paul. On vous la résume en 8 points.

1) Saviez-vous qu’Air Belgium a offert 218 tickets A/R vers les Antilles à 109 hôpitaux investis dans la guerre contre le covid-19 ? Une forme de loterie s’organisant au sein de ces établissements. Et en Business Class encore bien ! Un geste de respect qui méritait d’être divulgué. La discrétion est une bonne chose, mais elle a des limites.

2) Chacun sait à présent que la compagnie commencera ses opérations vers l’île Maurice, à partir du 15 décembre prochain, au départ de Bruxelles National. Les réservations vont bon train, et l’on peut déjà dire que le succès est au rendez-vous. Avec des prix compétitifs à partir de 789 euros A/R en éco, 1759 euros en Premium et 2800 euros toujours A/R en Business, il n’est guère surprenant que les marchés frontaliers hollandais et autres se sont engouffrés dans la brèche.

3) Durant la crise, AB n’a pas cessé de voler vers différentes destinations. Des vols de rapatriements et de fret. Plus de 90% de leurs équipages étaient et restent volontaires. Un exemple de l’esprit d’entreprise qui existe au sein de la compagnie. À tel point que la société a acquis une fameuse notoriété et de la crédibilité de par le monde qui a découvert ses couleurs.

4) À rappeler aussi qu’AB est une compagnie belge, dont le siège est établi en Wallonie, mais dont le personnel est à 50% néerlandophone et 50% francophone. Un exemple de parité. Leur vocation est de relier la Belgique avec le monde. Et de servir le marché belge.

5) À notre question : après Maurice quelle sera votre autre nouvelle destination ? Pas de commentaires, si ce n’est un embryon de réponse… destination africaine peut-être. Prudence compréhensible, mais qui m’incite à jouer au tiercé dans le désordre : Addis Abbeba, Johannesbourg ou Capetown. L’avenir nous le dira.

6) Un autre détail d’importance, pour les passagers se rendant vers les Antilles. Un accord de collaboration existe entre AB et Air Caraïbes, qui leur permet de voler entre Fort de France et Pointe à Pitre, mais aussi vers Saint-Martin. Un tourisme régional bien ciblé.

7) Et enfin, AB n’a pas eu de problèmes de gestion avec les bons à valoir, ni avec les changements de résas sans frais et sans augmentations de tarifs. Les dossiers COVID étaient traités ou remboursés dans les 48 heures.

8) À partir du 15 juillet, les tickets d’AB pourront être payés en 3 fois, via cartes ou même via virements IBAN. Et à ne pas oublier, l’application ITSME. Renseignez-vous.

Merci à Philippe Wilmart et à Anne Catherine Paul pour cette interview

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

1 COMMENT

  1. Pour moi, ceci n’est pas une interview, mais bien un communiqué de presse déguisé en interview, un PR stunt.

    Une interview, cela implique des questions intéressantes, voir critiques ou mêmes dérengeantes. Que voulait encore dire le « PAG » de votre nom ?

    Des questions intéressantes auraient été par exemple: quel est l’impacte financier de la crise sur AB ?
    L’avenir n’est-il pas menacé ?

LEAVE A REPLY