Air Belgium sera-t-elle la suivante ?

Primera Air a cessé ses activités il y a quelques semaines. Cobalt Air a cessé ses activités, il y a quelques jours. Air Belgium sera-t-elle la troisième compagnie aérienne européenne à fermer ses portes? Pour le moment la compagnie tente de rassurer

Les vols vers Hong Kong sont suspendus

Après quelques mois passés avec son vol reliant l’aéroport de Charleroi Bruxelles-Sud à Hong Kong, Air Belgium prend ses congés d’hiver pour ses futures opérations sur tous les vols réguliers au moins jusqu’au 31 Mars 2019.

Depuis le premier jour, il y a eu quelques difficultés

Depuis le jour où Air Belgium a reporté son vol inaugural quelques jours avant le décollage, il y a eu une série de problèmes. À l’origine, le PDG Niky Terzakis estimait que 60 à 70% des revenus de la compagnie aérienne proviendraient de la Chine et environ 500.000 passagers au départ.

Ils prévoyaient d’exploiter un hub situé à Charleroi et de s’étendre à d’autres endroits en Chine et éventuellement aux États-Unis. Cependant, tout cela n’a jamais abouti.

Le partenaire chinois n’aurait pas été au rendez-vous

Les difficultés rencontrées par Air Belgium viendraient de son partenaire chinois UTour. L’organisation n’aurait pas fourni le nombre suffisant de passagers pour assurer la liaison Charleroi-Hong Kong. UTour a par ailleurs imposé aux dirigeants d’Air Belgium de baisser les tarifs. Il faut bien trouver un coupable…

Air Belgium, davantage un loueur qu’une compagnie régulière

Air Belgium semble se concentrer désormais sur les vols charter. Les quatre appareils exploités par la compagnie aérienne (ils ont acheté un autre avion le mois dernier) doivent être loués à d’autres compagnies aériennes dont, peut-être Air France et British Airways.

La ligne British Airways entre l’aéroport de Londres Heathrow et l’aéroport du Caire est déjà exploitée par un ancien avion d’Air Belgium, remplaçant ainsi le Boeing 787 Dreamliner.

Une assemblée générale des actionnaires

Le conseil d’administration avait convoqué une assemblée générale extraordinaire des actionnaires pour examiner la question de la continuité ou de la dissolution de la société. Pour le moment, il n’en n’est pas question. Néanmoins, rien n’arrête les rumeurs !

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY