Air Belgium : des précisions

L’Enquiquineur se plaignait dans sa chronique de lundi matin de ne pas savoir sur quel type d’avions Air Belgium allait voler.

Réfléchis, mon gars !

En fait, il suffisait de réfléchir un peu (ce qu’il ne sait peut-être pas faire ?), et puis d’aller voir le site internet. En réfléchissant, on pouvait se dire que le choix pour des vols long-courriers ne pouvait se porter que sur des Airbus. Pourquoi ?

Parce que ces avions, il faut les trouver d’occasion, il faut les piloter, et il faut les entretenir. En long-courrier, Boeing ne propose en Belgique que le 787, encore très cher et difficile à trouver sur le marché de seconde main.

Reste donc Airbus, avec ses A340 et A330

Deux modèles dont l’entretien peut être assuré en Belgique, pour lesquels on trouve des pilotes vu que tous les types d’Airbus ont des postes de pilotage identiques, et surtout pour lesquels il y a de bonnes occasions à faire.

En vérifiant sur le site internet d’Air Belgium, Il semble que le choix se portera sur l’A340. Choix logique et surprenant à la fois. Logique parce que de nombreux avions de ce type sont sur le marché, depuis qu’Airbus (comme Boeing d’ailleurs) couvre le monde entier, sur les plus longues distances, avec des biréacteurs du type A350.

Choix surprenant

parce qu’on a affaire à un quadriréacteur, donc un avion sensiblement plus cher à l’exploitation. Un avion aussi qui nécessite des pistes longues et (ce qu’on ne dit pas souvent) larges ! Ce qui éliminerait Charleroi pour le moment, jusqu’à ce que les travaux nécessaires aient été effectués.

Pour aller où ?

Reste encore le mystère des destinations. Le site web indique clairement que l’objectif, c’est l’Asie. Mais c’est grand, l’Asie : du Liban au Kamchatka, en passant par l’Inde, l’Indonésie, la Chine et le Japon. On est d’accord, la Chine semble la cible la plus évidente, avec sa vingtaine de villes de plus de 10 millions d’habitants : il y a du potentiel. Mais pour aller en Chine en direct, il faut passer au-dessus de la Russie…

Et si cette éventualité ne se confirme pas, il faut contourner la Russie, mais alors une escale est nécessaire. On se doute que pour voler dès Avril de cette année, cela risque d’être un peu court… Il faudra mettre le marketing et la billetterie en place, alors que les TO entre autres ont déjà sorti leurs programmes…

C’est chaud ! Dès que nous aurons pu avoir en ligne Mr Terzakis ou son porte-parole, nous vous tiendrons informés. Bonne chance quand même.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY