Air Belgium : Après la Chine et les Antilles françaises, cap sur l’Afrique centrale

Et bientôt la Floride ?

Après l’annonce, avant-hier, du déploiement en décembre prochain de vols réguliers, deux fois par semaine le mercredi et le samedi, vers les Antilles françaises (Guadeloupe et Martinique), il se dit maintenant que la compagnie, jusqu’ici à capitaux sino-belgo-wallons, envisage sérieusement de voler sur Kinshasa.

Au départ toujours de Charleroi Airport dont elle a fait son hub opérationnel, la compagnie Air Belgium, qui au passage devrait prochainement élargir son capital à des intérêts congolais, se préparerait donc à titiller, en Afrique centrale, une véritable « chasse gardée » historique de SN Brussels Airlines, ex-Sabena.

Quatre + un million

Mais il faut raison et prudence garder, la société basée à Mont-St-Guibert ayant tant de fois annoncé programmes et destination de vols qui, au final, n’ont jamais été concrétisés !

On apprend aussi, via le quotidien l’Echo, qu’Air Belgium continue à souffrir financièrement, Sogepa, bras financier du gouvernement wallon pour les entreprises en difficulté, venant de convertir son prêt initial de 4 millions en capital.

Les autres partenaires publics associés (SRIW et SFPI) au capital , avec Sabena Aerospace (ex-Sabena Technics), rebanqueront de conserve 1 M€.

Sur base du dernier bilan (2017) de la compagnie déposé à la Banque Nationale, les fonds propres d’Air Belgium étaient négatifs à hauteur de 2,8 M€, les pertes reportées (2016 et 2017) ressortaient à plus de 3 M€ pour une dette qui culminait à 10,6 M€ !

Capitaux africains

Le ou les nouveaux partenaires congolais , dont l’identité n’est prudemment pas dévoilée, auraient signé pour apporter 3 millions supplémentaires en capital.

Les nouveaux partenaires organiseraient également, en prolongement, de nouvelles dessertes locales à l’intérieur de la République Démocratique du Congo (RDC).

Enfin, on sait qu’Air Belgium est liée avec Airbus pour le leasing de 4 avions A340 , des quadriréacteurs particulièrement voraces en kérosène !

Il semblerait qu’Airbus, toujours selon l’Echo, aurait aussi fait un geste significatif en …..annulant une dette d’Air Belgium de 5 M€ , tout en réduisant également le coût actuel du leasing qui est d’1 M€ par mois !

La Floride avant la Chine ?

A l’évidence, Air Belgium, qui semble avoir repoussé pour l’instant ses ambitions sur la Chine –des destinations asiatiques qui étaient la raison d’être même de sa création !- vient à nouveau de devoir organiser sa survie…en vantant de nouveaux projets dont on suivra avec beaucoup de vigilance la concrétisation !

Une source anonyme sur le plateau de Gosselies nous précise encore que la Floride serait sur les tablettes d’Air Belgium, de même que d’autres destinations exotiques de niche dont les Belges sont friands !

Force est de constater que jusqu’à présent, les partenaires financiers publics (Sogepa, SRIW et SFPI) continuent à suivre et soutenir Air Belgium à coup de millions d’euros.

A Charleroi Airport, nos sources contactées croisent les doigts pour que les centaines de milliers d’euros investis pour permettre à des longs courriers -et donc à Air Belgium en pionnier- d’opérer dans les meilleures conditions possibles ne l’aient pas été en vain…

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY