Accor vers une OPA chinoise ?

(Hd)

Jin Jiang, le géant chinois qui a acheté Louvre Hotels, veut accentuer sa représentativité au capital d’Accor Hotels en la portant à 29 % du capital a un petit point seulement du seuil de déclanchement d’une OPA. Après Fosun et le Club Med, les Chinois veulent-ils mettre la main sur les fleurons de l’industrie touristique française ?

C’est ce que révèle Le Figaro. Après avoir déboursé 1,3 milliard d’euros pour le contrôle du numéro deux du secteur veut désormais peser d’avantage encore. Et si ça commence à inquiéter le groupe hôtelier mais aussi au plus haut sommet de l’Etat. Alors que personne n’avait rien vu venir, le groupe hôtelier Jin Jiang, propriété de la ville de Shanghai, a pris en janvier dernier 5 % du capital avant de passer à 10 % en février et désormais à 15%, ce qui en fait le premier actionnaire d’Accor. Et selon le Figaro, Jin Jiang négocierait le rachat d’un nouveau bloc d’actions pour monter à 29 %.

Si c’était le cas, ce serait encore un fleuron de l’industrie française qui passerait à l’étranger… En seulement deux ans, Alcatel, Lafarge, Alstom, Technip, le Club Med sont passés sous pavillon étranger explique la radio Europe 1… Et c’est grave. Selon l’ancien PDG d’Essilor, une entreprise du CAC 40 pèse économiquement l’équivalent de deux départements français. Selon cette comparaison, avec toutes ces entreprises françaises rachetées par étranger, c’est l’équivalent de huit départements français qui ont quitté le pays… Et si Accor suivait, ce serait 10 départements aujourd’hui ! La France fout le camp !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY