Absinthe : découvrir les secrets de la Fée Verte dans la jolie région suisse Jura & Trois-Lacs

À l’occasion de la Fête de l’Absinthe de Boveresse le 17 juin, la destination suisse Jura & Trois-Lacs invite les voyageurs à venir percer les mystères et les légendes clandestines de l’absinthe, muse des poètes et artistes mais surtout une plante et une boisson originaires du Val-de-Travers.

Charmante contrée située à la frontière du Jura français, Jura & Trois-Lacs a de jolies histoires à raconter aux visiteurs qui viennent arpenter ses sentiers. Après une immersion dans l’histoire de l’horlogerie, il est temps de découvrir l’absinthe, spécialité de la destination. Mystérieuse, interdite, délicieuse, un brin sulfureuse, cette plante et sa boisson dérivée sont devenues de véritables objets de fascination. Itinéraire sur les traces de la Fée Verte…

Vertus médicinales et sauna à l’absinthe

C’est à la fin du 18e siècle, dans le Val-de-Travers en Suisse que la mère Henriod concocte une recette distillée à base d’absinthe et d’un mélange de plusieurs plantes telles que l’hysope, la mélisse, l’anis vert et le fenouil. En 1797, Daniel Henri Dubied rachète la recette de la Mère Henriod et ouvre la première distillerie industrielle. De nos jours, les amateurs de bien-être peuvent goûter aux bienfaits de l’absinthe en se détendant au sauna à l’absinthe (http://bit.ly/2sUBvrG) proposé dans l’espace Wellness de l’hôtel 4* Les Endroits à La-Chaux-de-Fonds. Ce sauna est idéal pour stimuler la circulation et soutient le processus de purification, soigne la peau et les poumons.

Culture de l’absinthe et rituels de dégustation

Au 19e  siècle, la production d’absinthe génère beaucoup d’activité dans le Val-de-Travers : entre la récolte, le transport et la distillation, c’est un atout économique important pour la région. L’absinthe était mise à sécher dans de grands bâtiments, en témoigne le Séchoir de Boveresse qui abrite une exposition permanente sur la culture de la plante. Le parcours original et ludique de la Route de l’Absinthe (http://www.routedelabsinthe.com) rassemble tous les sites remarquables, les activités et les manifestations liés à l’absinthe. Les voyageurs pourront s’initier aux rituels de dégustation dans la forêt de la Robella : une eau fraîche jaillit d’une fontaine au doux nom de « Fontaine des Fées », divine source où l’on peut troubler une bleue qui ensorcelle…

Prohibition et contrebande : les tribulations de la Fée verte

Vénérée par les uns, maudite par les autres, la « bleue » est interdite le 5 juillet 1908. Les Suisses ont toutefois le temps de faire des réserves et d’organiser la clandestinité de la production d’absinthe. Pendant près d’un siècle, jusqu’au 1er mars 2005, la vallée frondeuse poursuit son commerce de contrebande et les clandestins redoublent de vigilance et de malice. Aujourd’hui, la Maison de l’Absinthe à Môtiers (www.maison-absinthe.ch) retrace toute l’histoire de ce breuvage interdit lors d’une visite passionnante. Plusieurs distilleries tenues par d’anciens clandestins ont repris leur production dans la plus pure tradition. Les amateurs d’anecdotes se laisseront transporter par leurs histoires rocambolesques d’un autre temps…

La Fête de l’Absinthe à Boveresse

La ville de Boveresse a décidé de placer sa fête annuelle sous le sceau de l’absinthe. À la seconde moitié du 18e siècle, Boveresse était le lieu de la culture, du séchage et du conditionnement de diverses plantes utilisées dans la conception de l’absinthe. Le 17 juin, les visiteurs pourront découvrir l’histoire de l’absinthe, explorer le célèbre séchoir, échanger avec les distillateurs d’absinthe et s’offrir quelques souvenirs délicieux ! www.fetedelabsinthe.ch

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY