Des événements extraordinaires requièrent parfois des mesures extraordinaires. L’état d’urgence en est une. A3M, société allemande spécialisée dans la surveillance des événements dans le monde avec son site www.global-monitoring.com, a récemment passé en revue les pays où l’état d’urgence était encore en vigueur aujourd’hui.

Outre la Tunisie, L’Égypte et la Turquie ont prolongé cette mesure au début de l’année. Depuis peu, les Maldives l’ont activée en raison de troubles politiques à Malé. L’Europe est aussi concernée puisque sous François Hollande, la France a été placée sous état d’urgence depuis novembre 2015. Après plusieurs prolongations, Emmanuel Macron l’a changé en une loi anti-terrorisme.

A3M constate également que l’état d’urgence peut parfois être décrété pour des événements très ponctuels. Ainsi, le Paraguay, certaines provinces d’Argentine et des communautés de Bolivie ont activé l’état d’urgence suite à de fortes inondations. En Jamaïque, une forte criminalité est à l’origine de la décision du gouvernement, tandis qu’à Tonga, c’est le cyclone Gita qui l’a motivé.

Dans certains pays, l’état d’urgence a des impacts plus importants, la réglementation en vigueur étant beaucoup plus sévère que d’ordinaire. Pour les voyageurs, les conséquences sont diverses. Aux Maldives, seule l’île de Malé est concernée. En Egypte, en Tunisie ou en Turquie, le spécialiste recommande de s’informer avant le voyage auprès de sources comme le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY