A Singapour, faut pas déconner !

Si en France, certaines personnes se permettent des écarts de langages ou des gestes obscènes ; à Singapour, on ne vous le permettra pas, notamment à l’aéroport. Un français vient d’en faire les frais.

Ce voyageur français vient de prendre une peine de prison et une amende

Pour avoir fait un geste offensant envers des officiers de l’immigration, à l’aéroport de Changi Singapour, le 20 Septembre dernier, un français a été condamné à 4 jours de prison et une amende de 3.000 euros. Le voyageur est devenu agité lorsque les autorités ont voulu procéder à d’autres vérifications dans le hall des départs du terminal 1 de l’aéroport de Changi.

Tolérance zéro pour les menaces ou les insultes

Une publication a été effectuée sur le compte Facebook de « Immigration & Checkpoints Authority » (ICA). « En tant qu’officiers de l’ICA, nous nous engageons à vous servir au mieux de nos capacités et à être plus motivés lorsque nous sommes traités avec politesse et dignité. Nous sommes également protégés par la loi dans l’exercice de nos fonctions. Il y a une tolérance zéro pour les menaces, les abus ou les insultes envers les fonctionnaires qui s’acquittent de leurs tâches et des mesures seront prises contre ceux qui ne respectent pas la loi. Votre compréhension et votre
coopération sont grandement appréciées alors que nous nous efforçons ensemble de maintenir la sécurité de nos frontières ».

Un taux de criminalité au plus bas à Singapour

La ville-état est considérée comme l’un des pays les plus sûrs au monde. Vous oubliez votre smartphone ou votre portefeuille au restaurant, vous êtes certain de le retrouver quelques heures plus tard. Les familles expatriées adorent être mutées à Singapour car les enfants sont en sécurité.

L’autodiscipline est une des clefs !

Les Singapouriens sont certainement plus conscients de leurs actes et s’assurent que ce qu’ils font est légal. Ils savent que faire les mauvaises choses, même ce qu’ils considèrent comme de petites choses, entraînera probablement une amende, une peine de prison ou pire. Ils apprennent cela dans leurs familles et plus encore à l’école.

Les caméras sont partout

Vous pourrez constater l’abondance de caméras de vidéosurveillance dans presque tous les recoins. Depuis quelques années, nous avons enfin compris qu’en Europe et même en France, elles aident à la protection des citoyens.

Au-delà des images captées par la police, les singapouriens savent que si un crime, un simple vol, une violente altercation, peut être puni très sévèrement. C’est également un moyen parfait pour éviter les débordements.

Les habitants informent la police

La plupart des gens en France ont tendance à fermer les yeux quand un vol ou des violences sont commis, de peur que le responsable ne les châtie. Ce type de comportement n’existe pas à Singapour. Les citoyens n’hésitent pas à signaler aux autorités les problèmes rencontrés et la police répond et agit dans quasiment tous les cas. Une voiture mal garée peut faire l’objet d’un signalement et de l’envoie d’une photo.

Soudoyer un fonctionnaire est puni sévèrement

Il faut savoir que contrairement à certains pays, le fait de soudoyer n’importe quel fonctionnaire est passible de prison. Les médias n’hésitent pas à évoquer de très rares affaires de corruption avérée.

Le fonctionnaire qui serait coupable d’avoir accepté de l’argent ou d’autres bénéfices encours une peine de prison et des coups de canne. Le châtiment corporel est considéré comme un moyen acceptable d’instiller la discipline.

Les étrangers plaisantent sur les nombreuses interdictions

Parmi les recommandations, le chewing-gum est interdit à Singapour. Par ailleurs, ceux qui voudrait le commercialiser, la sanction peut aller jusqu’à 80 000 euros. Il est possible de fumer une cigarette mais pas n’importe où. Il y a certains lieux bien indiqués.

Si vous fumez en dehors de ces zones vous risquez une amende. L’e-cigarette est interdite à Singapour depuis 2011. Vous risquez une amende de 3 000 euros si vous êtes surpris en train de l’importer ou de la distribuer.

À Singapour, vous ne verrez quasiment aucun tag ou graffitis sur les murs. Il y a peu de temps, deux étrangers ont été condamnés à une peine de prison pour avoir peint des graffitis sur des rames de métro.

Les étrangers en visite à Singapour doivent savoir qu’une
mauvaise attitude sera traitée rapidement et avec des conséquences inattendues.

Ne surtout pas transporter de la drogue

C’est vrai dans de très nombreux pays mais Singapour a une réglementation très contraignante pour ceux qui s’aviseraient à transporter de la drogue. La possession de drogues illicites peut vous valoir une longue peine de prison et à une amende record.

La peine de mort peut être requise pour certaines quantités : Héroïne :15 grammes ou plus, Cocaïne : 30 grammes ou plus, Morphine : 30 grammes ou plus, Cannabis : 500 grammes ou plus, Hashish : 200 grammes ou plus, Méthamphétamine : 250 grammes ou plus …etc.

Serge Fabre

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY