A la découverte du Patrimoine Mondial thaïlandais

De son passé, et principalement lorsque le royaume du Siam était à son apogée, la Thaïlande a gardé de nombreux sites extraordinaires. Certains sont aujourd’hui classés par l’Unesco, au même titre que des sites naturels exceptionnels ou encore des pans atypiques de sa culture. Une bonne base pour partir à la découverte de la Thaïlande.

Patrimoine historique

Ville historique de Sukhothai et villes historiques associées (1991)
Inscrite sur la Liste du Patrimoine de l’Humanité en 1991, elle englobe 3 sites archéologiques principaux. Le parc comprend les vestiges d’un palais et de 26 temples, dont Wat Mahathat, le principal, entouré d’une enceinte de briques.

On compte autant de merveilles à l’intérieur des remparts de l’ancienne cité qu’à l’extérieur, au sud, à l’est et à l’ouest. A découvrir aussi : les poteries de Sukhothai. Le domaine est vaste, ce qui permet de le visiter sans se bousculer, à pied mais aussi en vélo.

Pour une alternative encore plus intime, moins fréquentée, optez pour le site de Kamphaeng Phet, qui présente une architecture et des matériaux (latérite) similaire à celle de Sukhothai.

Ville historique d’Ayutthaya (1991)
Ce parc historique englobe l’ancienne cité d’Ayutthaya. Fondée au 14e siècle, elle tomba sous le joug birman deux siècles plus tard. Les travaux de rénovation et de préservation des ruines débutèrent en 1969 et en 1976, le site fut érigé au rang de parc national avant d’être finalement déclaré patrimoine de l’Unesco en 1991.

A voir : le palais royal, le temple Rajaburana, le Wat Phra Si Sanphet ou encore le Wihara Phra Mongkhon Bophit, qui contient l’un des plus grands bouddhas en bronze du pays. Ne pas manquer non plus la vieille ville sise à proximité.

Site archéologique de Ban Chiang (1992)
Le site préhistorique de Ban Chiang, situé dans la province d’Udon Thani, fut découvert en 1966. C’est un jeune anthropologue d’Harvard qui en menant des enquêtes d’opinion dans la région heurta le col d’une poterie enterrée.

Très vite, les fouilles révélèrent des centaines de milliers de fragments et le site attira rapidement les faveurs du public en raison de la spécificité de ses poteries ocre et rouge.

Patrimoine naturel

Complexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai
Il est le premier des deux sites naturels thaïlandais inscrits par l’Unesco sur la liste du patrimoine mondial. Cette forêt englobe le Parc national de Ta Phraya qui jouxte la frontière cambodgienne ainsi que le Parc National de Khao Yai.

On y recense au total plus de 800 espèces d’animaux, dont 392 sortes d’oiseaux et 200 espèces de reptiles, d’où l’extrême importance de préserver cet écosystème.

Sanctuaires de faune de Thung Yai-Huai Kha Khaeng
S’étendant sur plus de 600 000 ha en bordure de la frontière avec le Myanmar, ces sanctuaires, demeurés en grande partie intacts, contiennent presque toutes les formations forestières de l’Asie du Sud-Est continentale.

Patrimoine culturel immatériel

La magie du khon
Le khon, théâtre masqué et dansé typiquement thaï, est un art du spectacle qui associe des éléments musicaux, vocaux, littéraires, chorégraphiques, rituels et artisanaux. Les spectacles de khon – de gracieux mouvements de danse, des interprétations vocales et instrumentales et des costumes étincelants – décrivent la gloire du héros Rama. Traditionnellement, le khon était transmis dans les cours royales et princières et chez les maîtres-danseurs.

Plus d’info: tourismthailand.org

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY