Le coronavirus va coûter cher aux compagnies aériennes

Air France-KLM a déclaré ce jeudi que l’épidémie du nouveau coronavirus devrait avoir un impact négatif de 150 à 200 M€ sur son résultat d’exploitation d’ici à avril prochain, alors que ses liaisons avec la Chine resteraient suspendues jusqu’à cette date. De son côté, Lufthansa a immobilisé 13 appareils.

Résultat de recherche d'images pour "air france pagtour"Le groupe a suspendu ses liaisons avec la Chine continentale jusqu’en mars, et a fondé ses estimations de l’impact de l’épidémie sur l’hypothèse que ces vols reprendront progressivement ensuite.

« C’est ça qu’on retient comme hypothèse pour l’instant. On ne sait pas si elle est totalement crédible ou pas du tout crédible », a déclaré à des journalistes le directeur financier du groupe, Frédéric Gagey.

Chine:5,5 % du trafic d’Air France-KLM

« Évidemment, si c’est plus long, l’impact sera supérieur à ce que je viens de donner », a-t-il ajouté. Pour Air France-KLM, la propagation en janvier de l’épidémie de coronavirus est intervenue alors que l’apaisement des tensions commerciales semblait augurer une demande solide en 2020.

Après une recette unitaire significativement positive en janvier, a déclaré le directeur financier d’Air France-KLM, tout a changé de manière assez brutale avec les mesures de confinement liées à l’épidémie qui ont poussé la compagnie à prévoir un déclin au premier trimestre. L’an dernier, les vols avec la Chine continentale avaient représenté 5,5 % du trafic de l’entreprise franco-néerlandaise.

Lufthansa immobilise 13 avions

La compagnie allemande a annoncé jeudi avoir immobilisé 13 de ses appareils long-courrier à la suite de l’annulation d’une série de dessertes en Chine continentale en raison de l’épidémie de Covid-19 en cours.

« Cela exercera un impact significatif sur l’activité », a déclaré un porte-parole du groupe allemand, ajoutant que des détails supplémentaires seraient fournis lors d’une conférence de presse prévue le 19 mars.

(Avec Reuters)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY