91 nationalités pour les Gay Games à Paris

Cette manifestation sportive a lieu tous les 4 ans comme les Jeux Olympiques. Pour sa dixième édition, elle s’installe à Paris pendant 9 jours, du 4 au 12 août.

Les Gay Games, pas seulement pour les gays

Les Gay Games ne sont pas réservés uniquement aux athlètes LGBT. C’est un rendez-vous sportif sans discrimination d’origine, d’orientation sexuelle ou de handicap. Tout le monde peut donc y participer.

« Le sport moderne a été bâti à la fin du XIXe siècle sur des normes viriles et patriotiques. Notre vision du sport est totalement différente, il s’agit d’un sport convivial, basé sur l’inclusion, la participation et le dépassement de soi » indique Manuel Picaud (président bénévole de l’organisation de l’évènement en France)

De nombreuses disciplines sportives

Aucun minima sportif n’est requis pour s’inscrire. Personne ne représente aucune nation et aucune fédération. Invalides, homosexuels, hétérosexuels…

L’idée est d’utiliser le sport pour changer les mentalités sur toutes les différences. Au programme, 36 disciplines donneront lieu à 150 compétitions

Il devrait y avoir plus de 10.000 participants

L’organisation précise que 10 317 participants, venus de 91 pays, s’affronteront dans des épreuves dont l’objectif n’est pas de gagner mais de faire valoir l’égalité et la diversité du genre humain.

Les Gay Games sont nés à San Francisco

Les Gay Games, surnommés Mondiaux de la diversité et de la tolérance, ont vu le jour en 1982 à San Francisco. L’objectif initial était de lutter contre la haine envers les personnes LGBT.

Il faut signaler que la République Populaire de Chine avait demandé que Taiwan ne s’affiche pas en tant que pays participant. L’organisation n’a pas répondu à cette demande et l’équipe taiwanaise était bien présente ! (photo ci-dessus)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY